La noix de kola, le produit sacré dans nos cérémonies traditionnelles en Guinée

article mise à jour : 18 septembre 2014
La Kola fait partie intégrante de la culture traditionnelle en guinée. C’est un produit agricole sacré qui rentre dans tous les rituels.
JPEG - 7.7 ko

Fruit du kolatier, l’arbre est originaire des forêts de la côte occidentale d’Afrique, mesure de 12 à 15 mètres de haut et elle demeure un produit d’exportation et de consommation courante non seulement, mais aussi un symbole fort dans certaines cérémonies sociales comme le mariage, le baptême, les salutations.

JPEG - 7.7 ko

La Kola représente un signe de respect, rentre dans la résolution des conflits. Elle est omniprésente dans la vie sociale et culturelle. Pas une célébration religieuse sans elle, pas un rituel familial où elle n’est pas.

Emblème et ambassadrice par excellence, elle annonce la venue d’un enfant lors de son baptême, scelle l’union de deux futurs mariés ou honore un défunt lors de ses funérailles. Dans le cas des mariages, il est caractéristique de voir que pour annoncer le mariage ou les fiançailles à la future épouse, le futur marié utilise l’expression : « J’ai donné la cola à tes parents ».

Au de-la également de sa consommation, la kola a une fonction sacrificielle (pendant des rêves) et sa couleur est très importante surtout dans le cadre du mariage.

La Kola de couleur blanche symbolise l’accord, le consentement par rapport à une chose et la Kola rouge le désaccord. Elle represente le don et le contre don. Il n’est productif qu’à partir de la dixième année. Rouge ou blanc, le fruit se présente sous la forme de deux bulbes et reste très périssable. D’où le besoin de le vendre rapidement.

La noix de cola est aussi souvent offerte comme aumône pour conjurer le mauvais le sort ou s’attirer la chance, sinon comme cadeau aux grands-parents ou à un ami. Au niveau médicinal, du fait de sa teneur en caféine, la cola se révèle être un stimulant nerveux et physique augmentant la résistance à la fatigue. Elle est aussi un coupe-faim. C’est pour dire que dans nos sociétés traditionnelles la Kola a une fonction vraiment multiple.

1 photos