La paix, une préoccupation majeure des populations de Kankan

article mise à jour : 28 juin 2014
La caravane des arts pour la paix continue son périple à l’intérieur du pays. Du 25 au 27 juin 2014, elle a séjourné dans la région de Kankan. Artistes, écrivains, humoristes, autorités de la localité ont multiplié les messages de sensibilisation de paix et de l’unité nationale. Le 26 juin, les artistes, écrivains, comédiens, peintres et artisans ont rencontré différentes personnalités de la ville de Kankan dont entre autres le Soti Kèmô (Doyen), le doyen des Chérifoulas, le grand imam de la ville, l’archevêché ainsi que le gouverneur de la région

Gouvernorat de Kankan Partout, les messages véhiculés ont été les mêmes. Les caravaniers et autorités ont à tour de rôle prôné la paix et l’unité nationale entre les fils et filles de Kankan. A Chérifoula, le doyen Elhadj Amadou Chérif a prodigué d’utiles et sages conseils à la délégation de caravaniers composée majoritairement de jeunes. ‘’Le plus fou des fous, c’est l’intellectuel qui refuse de mettre ses connaissances pour procurer la paix et l’unité nationale à son peuple’’ a indiqué le doyen des Chérifoulas, avant de formuler des prières et bénédictions pour l’atteinte des objectifs fixés par les initiateurs de la caravane des arts pour la paix.

De son côté, Nawa Damé a déclaré que chaque Guinéen a un rôle primordial à jouer pour instaurer de la paix dans notre pays. ‘’A travers tout ce que vous (les caravaniers) allez dire soit par des sketchs ou par des chansons, les gens vont se sentir concerner et tirer le maximum d’enseignements pour que nous soyons tous après vous les messagers de la paix’’, a indiqué le gouverneur de Kankan, avant de souhaiter un agréable séjour aux caravaniers dans la cité de l’hospitalité.

Dans l’après-midi à la place des martyrs, les auteurs Djibril Kassomba Camara, Binta Ann et Paul Balla Mansaré ont présenté leurs œuvres aux férus et de la lecture. L’humoriste ivoirien Dolo Adama, plus connu sous le nom de Adama Dahico a procédé à la signature de son 4e ouvrage littéraire ‘’Eh Djah ma vieille… Dieu avant tout’’.

Dans ce bouquin de 136 pages, le comédien-humoriste partage sa vision de la société africaine avec humour. ‘’Je ne viens pas pour faire rire les guinéens. Je viens leur dire que toutes les conditions sont réunies actuellement pour que la Guinée explose’’, précise-t-il, avant d’appeler les populations de Kankan à préserver la paix, car dit-il, sans elle rien n’est possible.

Poursuivant, le président de Dôrômikan a mis à profit son séjour Kankanais pour annoncer les couleurs de son 5e album ‘’Djah ma vieille’’. Dans cet opus de 12 titres enregistrés en live, Adama Dahico aborde des thèmes sur la réconciliation, la paix et le développement national avec des titres comme ‘’la politik en Afrik’’, ‘’Ali Baba & les 40 voleurs’’, ‘’Du CP1 à la CPI’’, et ‘’La jeunesse consciente’’.

Plus tard dans la soirée, les artistes étaient à l’honneur toujours à la place des martyrs où sur scène Paikoun Foulawa, Maaté Keita, Mamadou Thug, Djanii Alpha, Adama Dahico et les comédiens de la compagnie Uni Art et Culture (UAC) ont appelé les populations de Kankan à œuvrer pour l’instauration d’un climat de paix et d’unité nationale dans le Nabaya.

Grand imam de Kankan


Adama Dahico

Adama Dahico sur scène

Mamadou Thug