La transmission des savoirs, un passé revisité

article mise à jour : 6 septembre 2013
La Transmission entre Chasseurs d’après Fodé Moussa sidibé- Dans la confrérie de chasse, les maitres du savoirs sont les sources du savoir ésotérique qui fait l’objet d’une quête permanente de la part de tout les chasseurs.

Les nombreux jeunes formés par un maitre restent toujours attaché à celui-ci pour parfaire leurs connaissances. Il peut s’agir d’un savoir qui fait la renommée du maitre et qu’il doit transmettre à ses meilleures élèves. Par exemple il peut s’agir des secrets de fabrication d’un fétiche de sache, des incantations pour obéir aux conséquences néfastes du nyama qui signifie "La force Vengeresse" des animaux abattus ou de formule de thaumaturgie.

Il arrive également que des chasseurs, sans avoir des relations particulières avec un maitre chasseur réputé, viennent se mettre à son service pour acquérir des éléments de son savoir. C’est pourquoi le terme "Le Jula" c’est à dire itinérant s’applique au chasseur à double niveau : activité sylvestre et quête du savoir.

La fraternité universelle, dont les chasseurs se font chantres et qui figure en bonne place dans la charte du Manden, se manifeste surtout dans leurs échanges autour du savoir. Il n’y a pas de rencontres de chasseurs, même fortuites qui n’aboutissent à des échanges de savoir et de savoir- faire. Ainsi, l’un des aspects marquants des fêtes et cérémonies des chasseurs et qu’elles donnent toujours lieu à ce qu’ils appellent "FALEN" qui signifie "Échange". En effet , chaque fois que les chasseurs se rencontrent, ils procèdent à ces échanges de nouvelles, mais surtout de savoir.

Chacun faisant un point d’honneur de donner les résultats de ses
quêtes auprès des maitres et n’hésitant pas à procéder à des échanges avec ceux qui auraient également acquis de nouvelle de nouvelles connaissances.

Il s’agit généralement des produits de la pharmacopée ou de talismans qui ornent la tenue de chasse et renforce les principes spirituels du détenteur car l’Afrique a ses réalités en général et la Guinée en particulier.