La ville de Mamou dit oui à la paix et à l’unité nationale

article mise à jour : 26 juin 2014
“La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement”, disait l’ancien président Ivoirien Felix Houphouët-Boigny. Cette paix ne se limite pas non plus à de simples et vaines déclarations d’intention, mais elle doit se concrétiser dans le comportement quotidien de l’individu. c’est dans ce cadre que l’association Guinée culture en collaboration avec l’UNESCO a initié une caravane des arts pour la paix, qui sillonnera plusieurs villes de la Guinée.

Hier vendredi, la caravane a posé ses valises à Mamou, ville carrefour. Reçus dans la soirée par le gouverneur de région, les caravaniers ont poursuit leurs activités dans la matinée du samedi 21 juin 2014 au terrain de basketball de la ville.

Maire de Mamou Composée de 13 communes rurales de développement, avec 24 quartiers et 96 districts, Mamou est l’exemple réussi d’une ville cosmopolite où différentes communautés vivent en parfaite harmonie, selon les autorités de la localité. Avec son climat doux et apaisé, la ville de Mamou est un passage obligé pour tout voyageur en direction de toutes les régions naturelles de la Guinée. Sa position axiale a poussé toutes les ethnies et autres populations de la sous-région à s’y installer depuis 1907, a rappelé le maire de la ville dans son mot de bienvenue.

Mamadou Dian DialloDu côté de l’association Guinée culture et de l’Unesco, on rassure que la ville de Mamou est au cœur des préoccupations. Mamadou Dian Diallo de l’Unesco Guinée a indiqué vendredi que le lancement de la caravane des arts pour la paix figure parmi les trois priorités de la communauté internationale. ‘’Avec les crises que nous avons connues, la communauté internationale a décidé d’accompagner la Guinée pour la reforme des forces de défense et de sécurité, l’emploi des jeunes et des femmes et enfin la réconciliation’’, a déclaré le point focal de l’Unesco en Guinée.

‘’A travers cette caravane, poursuit Mamadou Dian Diallo, des artistes, comédiens, éditeurs, écrivains vont semer les graines de la paix dans l’esprit et le cœur des populations mettant ainsi pendant une dizaine de jours les mots au service de la paix’’.

Après le lancement officiel au terrain de basket, des écrivains de la caravane ont présenté leurs ouvrages aux populations de Mamou. De Djibril Kassomba Camara à Binta Ann, en passant par Paul Balla Mansaré auteur de ‘’Au cœur du préjugé’’ et Hadja Nantenin Camara, ancien ministre du commerce ; tous ont parlé de leurs œuvres littéraires et de la nécessité d’instaurer la paix dans notre pays.

Dans la soirée, l’ambiance a été plus festive. En présence des convives, dont la détentrice de la couronne de la plus femme de Guinée, Halimatou Diallo, les artistes ont à tour de rôle tenu en haleine le public pendant plusieurs heures. Le bal a été ouvert par la benjamine de la caravane, Shakira, suivie de Paikoun Foulawa, la compagnie Uni Arts et Culture, et Mamadou Thug. Maaté Keita et Johanna Barry ont donné le coup final de la soirée dans les environs de minuit.

Ce samedi, les caravaniers ont rendu visite à Elhadj Thierno Mamadou Barry, notable de Mamou, à l’ancien président de l’assemblée nationale, Elhadj Boubacar Biro Diallo, ainsi qu’à l’inspecteur régional de l’éducation de la localité. Le temps de célébrer la fête de la musique dans la ville carrefour, les caravaniers reprendront dimanche matin la route pour véhiculer les messages de paix et d’unité nationale. Prochaine étape, la cité de Kamaramoko Alpha de Labé

Visite de stands
Amadou Oury Diallo, gouverneur Mamou
Chez l'ancien président de l'assemblée