Lauréat du prix découvertes Rfi : Sia se dit satisfaite du rôle de la presse nationale

article mise à jour : 21 octobre 2011
A l’occasion du point de presse animé le jeudi 20 octobre, le lauréat du Prix Découvertes RFI, la guinéenne Sia Tolno a remercié la population guinéenne et la Presse Nationale pour le soutien indéfectible lors du concours. C’était dans la salle de spectacle du Centre Culturel Franco Guinéen.

Avec le sourire aux lèvres et son homme de confiance, Ali Bongo Léno à ses côtés, Sia Tolno a commencé par remercier le peuple de Guinée pour toute l’affection et la presse nationale pour son soutien sans faille lors du concours du Prix Découvertes RFI. Pour elle, sans tout un peuple derrière, « ça aurait été dur de remporter ce prix. Car, c’est l’énergie apporté par les uns et les autres qui a éclairé ma conviction et enrichie ma foie. Je suis à plus d’un titre fière de moi. Imaginez, être choisie meilleur parmi les ténors. Nous étions au début 600 candidats dont deux guinéens. C’est un succès pour la musique africaine de Guinée ».

Parlant du prix, Sia a expliqué qu’elle va le mettre à profit via les concerts qui seront organisés pour soigner l’image de marque de son pays en général et de la culture forestière en particulier. Avant de préciser que le talent ne manque pas en Guinée mais plutôt les mécènes pour propulser haut le porte flambeau de la culture guinéenne sous l’échiquier régional et international.

Dans le même ordre d’idée, Lauréate du Prix Découvertes RFI a déploré l’attitude de certains responsables africains qui selon elle, n’ont pas du respect pour la population : « En Afrique, on n’a pas la tendance de comprendre la démocratie. Les chefs d’ État doivent respecter la population, les protéger et les réserver un lendemain meilleur. C’est cette confiance qui est placée en eux. Mais malheureusement, certains outre passe cette confiance pour bâillonner leur peuple, c’est vraiment dommage. C’est des choses qui doivent être combattues. Les enfants et les jeunes tués dans les différentes guerres en Afrique est l’expression de la mauvaise foi des leaders politiques ».

A la question de savoir si le prix va mettre un frein à son ascension, l’artiste précise : « ce prix m’a trouvé sur une lancée, j’étais sur la route du succès pour la promotion de mon album international "My life". Je crois que ce prix n’a fait que récompenser le travail. Comme on aime dire, le succès est le fruit du travail. Sinon des concerts étaient déjà programmés un peu partout en Europe. Donc, rassurez-vous que je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, j’irai plus loin qu’on n’imagine grâce au soutien de mon public ».

Plus loin, Sia, a lancé un appel pressant aux parents de prendre soin des enfants : « je ne voudrai pas que chaque enfant vit mon histoire. J’ai un passé trouble, un enfant est un ange. Personne ne pouvait imaginer ce que j’allais devenir. C’est pourquoi j’invite les parents à y veiller, l’enfant est l’avenir. Dans le futur proche, je compte m’investir dans l’humanitaire pour mieux apporter mon affection et mon soutien aux enfants ».

A préciser que l’album international "My Life", est l’expression et l’historique d’une vie vagabonde, tumultueuse, rebelle, faite de méandres et de lignes forces. Sia à travers cet album exprime la richesse affective d’une femme qui s’est battue durant des années pour exister et accepter la souffrance pour créer. Il est important de signaler que l’album qui été récompensé à l’international est un produit brut national. Car, la direction musicale est assurée essentiellement par les guinéens.

A souligner que c’est le morceau Di Ya Leh dans le dernier opus de l’artiste qui a séduit le comité de jury à la tête Richard Bonas, l’emblématique guitariste de basse et qui permis à Sia Tolno d’être la Lauréate du Prix Découvertes RFI 2011.