Le Tabaldé, Instrument d’information et de communication

article mise à jour : 28 mai 2014
Le Tabaldé ou le Tambour du Fouta est originaire de Mamou appartenant à l’ethnie Peulh de la Moyenne Guinée.
JPEG - 75.5 ko

Gardé par le patriarche de la localité alors, le Tabaldé est un instrument de transmission de message. Accompagné de ses baguettes, il est utilisé à des occasions très rares car à chaque fois que le tambour est entendu dans le village c’est pour annoncer un événement heureux ou malheureux, et, à cet effet toute occupation personnelle est abandonnée pour se rendre au chef lieu de la localité sous la demande du chef.

A travers le nombre de coup, la population de cette localité est auparavant initié au brut du tambour et connait l’interprétation de chaque coup.

Pour annoncer une fête religieuse le Tabaldé est tapé six fois
Si c’est pour annoncer le décès d’un patriarche il est tapé neuf fois
S’il s’agit d’annoncer l’arrivée d’une personnalité étrangère à la localité le tambour est tapé avant, pendant et après son arrivée. C’est vraiment un instrument d’information et de communication au service de la population locale, un patrimoine Guinéen.

1 photos