Le festival international de reggae d’Abidjan a ouvert ses portes : la Jamaïque honore la Côte d’Ivoire

article mise à jour : 10 avril 2015
Le festival international de reggae d’Abidjan dénommé ‘’Abi-reggae 2015’’ a ouvert ses portes le jeudi 9 avril 2015 au palais de la culture de Treichville.

des enseignements, des débats et des concerts d’artistes nationaux et internationaux meubleront ces activités. Le ministre Dosso Moussa, initiateur et organisateur de ce projet, a souligné tout l’intérêt que cette rencontre va apporter au plan politique, culturel et éducatif. Pour lui, ce grand RDV favorisera un brassage de culture entre la Côte d’Ivoire et la Jamaïque qui est venue avec une forte délégation, avec a sa tête, l’ex-ministre de la jeunesse et du sport, Olivia Grange. « Votre présence donne un cachet particulier à ce festival. Je voudrais au nom des organisateurs et en mon nom propre, vous remercier pour votre présence, ainsi qu’à la délégation jamaïcaine qui compte 64 personnes. Grâce à vous, cette rencontre d’échange, de débats, de brassage culturel, donnera une marque particulière à ces activés et verra naitre un pont entre la Côte d’Ivoire et la Jamaïque », a-t-il indiqué. Olivia Grange, responsable de délégation jamaïcaine, a traduit toute sa joie de faire partie de cette grande expérience et a demandé à ce que ce festival soit un carrefour de réflexion et d’échanges entre les différents pays, tout en rappelant que les origines jamaïcaines sont en Afrique. « J’ai l’honneur et le plaisir avec ma délégation de prendre part à cette grande expérience ici à Abidjan. Cette formidable expérience va créer des liens entre l’Afrique et la Jamaïque. Nous avons produit l’homme et la femme les plus rapides au monde, nous avons donné une nouvelle relligion qui est le rastafari, mais tous ça grâce à nos racines africaines ». Quant à Pascaline Bongo Ondimba, marraine de ce premier festival international de Reggae, elle a rappelé l’importance et l’enjeu de cette fête. Elle a souligné que, la musique reggae véhicule des messages de paix, d’amour et d’unité et que ce n’est sans surprise aucune si ce festival a été organisé à Abidjan. Pour elle, la Côte d’Ivoire était une terre d’accueil, d’espérance et de brassage culturel, elle a tenu à féliciter le Ministre Dosso Moussa pour cette initiative, et a souhaité un franc succès à ce premier du genre qui pour elle, va s’éterniser sur le continent africain.

Africatime