Le livre en fête et la Côte d’Ivoire à l’honneur

article mise à jour : 25 avril 2015
A l’instar des autres pays du monde entier, la Guinée célèbre ce 23 avril, la journée mondiale du livre et de la lecture. Une occasion opportune pour mettre en lumière tout le travail effectué par les acteurs de la chaine du livre. C’est-à-dire, des écrivains aux lecteurs en passant par les éditeurs.

Pour commémorer cette journée avec tous les honneurs auxquels ont droit ces hommes de lettres qui participent de par leurs écrits à résoudre les préoccupations socio-économiques, la maison d’édition l’Harmattan Guinée, comme elle sait si bien le faire depuis 7 ans, fête le livre avec amateurs et professionnels en présence des personnalités locales et étrangères.
Comme chaque année, l’Harmattan Guinée essaie d’innover comme il peut. En faisant parfois, même appel à des acteurs littéraires d’autres pays. C’est le cas de la Côte d’Ivoire représentée par une forte délégation de 18 personnes conduite par M. Fousseny Dembélé, le directeur de cabinet du ministère ivoirien de la Culture et de la Francophonie.
Pour Henri Nkoumo, directeur ivoirien du livre et de la lecture, « Cette foire internationale du livre est assez importante pour la Guinée et pour l’ensemble de l’Afrique. Parce que partout où on ouvre de l’espace de promotion du livre et de la lecture, il faut que chacun d’entre nous apporte sa contribution. Et la Côte d’Ivoire, qui est très attentive à tout ce qui touche au livre et à la lecture, et dans le cadre de l’amitié avec la Guinée, a décidé de venir ici pour répondre à l’invitation qui lui a été faite. »
Présente au Salon du livre durant les 72h, c’est-à-dire, les 23, 24 et 25 avril 2015 à Conakry et également à Labé, la ville invitée d’honneur pour un séjour de deux jours à compter du 26 avril prochain, la Côte d’Ivoire, comme elle sait le faire en matière du livre, va échanger avec les professionnels du livre de Guinée. En vue de perfectionner son travail et pourquoi ne pas prendre en compte des questions liées à la protection de l’environnement, au changement climatique. Bref, à la science. Ce qui explique d’ailleurs la présence massive des invités de la Côte d’Ivoire, composés d’un large panel d’écrivains y compris des femmes, spécialisées dans la littérature pour enfant et jeune.

Dans le stand de la République de Côte d’Ivoire que l’on reconnait par le tricolore orange, blanc et vert, sont exposés de nombreux livres où défilent tout au long de la journée, des visiteurs sans cesse. Dans un coin, se trouve aussi une belle dame ivoirienne qui profite de la foire du livre pour faire la promotion du textile africain. De bons pagnes cousus des mains de maitres des stylistes ivoiriens.

BMP - 900.1 ko
BMP - 900.1 ko
BMP - 900.1 ko