Le prix "Mokanda" décerné à la Mauricienne Ananda Devi.

article mise à jour : 22 mars 2012
Le salon du livre de Paris vient de décerner le premier prix « Mokanda » à la Mauricienne Ananda Devi du stand « Livres et auteurs du Bassin du Congo ». La Mauricienne a reçu le prix qui lui décerné par Henri Lopes, écrivain et ambassadeur du Congo-Brazza à Paris.

Le prix Mokanda, qui était décerné pour la première fois, récompense « un parcours, une démarche et une oeuvre littéraire d’un écrivain francophone d’Afrique ou d’ailleurs, dont les textes s’inspirent de l’Afrique et célèbrent le continent ».

Ananda Devi s’est réjoui de ce prix et a rappelé qu’elle en était d’autant plus heureuse qu’elle avait vécu au début des années 80 au Congo, à l’ombre de grands écrivains comme Tchicaya U’Tamsi, Henri Lopes et bien d’autres.

« C’est un honneur d’être la première car c’est aussi la récompense d’une décennie de travail. J’en suis fière parce que le mot Mokanda me ramène à mes années passées à Brazzaville dans les années 80 à l’ombre de la voix du fleuve, de Brazzaville, à l’ombre de Tchikaya et de La Vie et demie. de Sony Labou Tansi », a déclaré la lauréate.

C’était au cours d’une cérémonie qui se déroulait sur le stand « livres et auteurs du bassin du Congo », présent au salon du livre de Paris pour la troisième fois consécutive. Le stand regroupe l’offre la plus complète en littérature africaine francophone du salon du livre (qui a lieu du 16 au 19 mars 2012 au parc des expositions de la porte de Versailles : Ndlr).

Outre donc la possibilité de découvrir une offre extrêmement riche en matière de littérature africaine francophone, des animations et des conférences sont au menu du salon du livre ce samedi et ce dimanche. On peut ainsi évoquer la table ronde sur « le rôle et la place des femmes dans la transmission des traditions » avec Fatou Diome, Gabriel Okounji, Amal Amadou, Khadi Hane qui se tient ce samedi ou encore la table ronde "Entre Jazz et Rumba", avec notamment Passi et Manu Dibango.

Dimanche, diverses tables rondes sont encore au programme, ainsi qu’une série de tête à tête avec des auteurs : Gabriel Okounji, Bessora, Fatou Diome, Abd Al Malik, François Durpaire, Alain Mabanckou, Lyonel Trouillot, Marc Trillard ou encore Pascal Blanchard.

Enfin lundi, des tables rondes sur l’édition en Afrique, sur la littérature africaine, et sur Léon Gontran Damas sont au menu, ainsi qu’une table ronde sur la géopolitique africaine (intégration régionale enjeu majeur pour le continent). Comme on peut le constater, le stand « Livres et auteurs du Bassin du Congo » fait rayonner l’Afrique à Paris ! Fort du succès de ses deux précédentes participations, le stand conforte sa présence au Salon international du livre de Paris sur un espace de 280 mètres carrés avec une programmation toujours plus riche et plus variée.

Représentant l’Afrique subsaharienne francophone parmi les quarante pays présents, le stand regroupe l’offre la plus belle et la plus complète de la littérature africaine du Salon du livre.

Mettant en lumière la diversité culturelle du Bassin du Congo, témoin d’une longue et profonde tradition littéraire, Livres et Auteurs du Bassin du Congo contribue au rayonnement de cette région de l’Afrique avec l’appui renouvelé de nombreux partenaires institutionnels et médias.

En fédérant les auteurs, les maisons d’édition, les institutions et les spécialistes de la littérature africaine, « Livres et auteurs du Bassin du Congo » s’est affirmé comme le lieu de rendez-vous incontournable du salon où sont menés des débats toujours en phase avec l’actualité littéraire.

Source : Africatime