Lillian Thuram parle de son ouvrage ‘’Mes étoiles noires’’

article mise à jour : 24 avril 2014
Lilian Thuram, la vedette des 72 heures du livre est arrivée à Conakry dans la soirée du mercredi 23 avril 2014 en provenance de Paris. L’ancien footballeur Français a officiellement présenté son ouvragé ‘’Mes racines noires : de Lucy à Barack Obama’’ au public Guinéen. C’était ce jeudi matin à l’espace culturel Sory Kandia Kouyaté.


Fruit d’une coédition internationale, cet ouvrage publié en France depuis 2010 et a été traduit dans plusieurs langues. ‘’Mes racines noires’’, grâce à une coopération internationale de solidarité pour un commerce équitable du livre a permis de faire une adaptions africaine du livre. Au total, douze éditeurs du monde francophone des pays du Sud ont uni leur force autour de l’édition de cet ouvrage, a salué Aliou Sow, directeur des éditions Gannhal.

Devant un parterre d’amoureux du livre et de la lecture, Lilian Thuram a exposé le contenu de son livre qu’il affirme être la meilleure façon de lutter contre le racisme et l’intolérance. ‘’Dans mon enfance, on m’a montré beaucoup d’étoiles’’, raconte-t-il. ‘’Je les ai admirées, j’en ai rêvé : Socrate, Baudelaire, Einstein, Marie Curie, le général de Gaulle, Mère Teresa … Mais des étoiles noires, personne ne m’en a jamais parlé’’, écrit-il dans son ouvrage de 400 pages composé de 45 chapitres décrivant des personnalités d’origine noire ayant apporté au fil des âges, chacun à sa manière le destin commun de l’humanité.

Durant toute sa vie, Lilian Thuram dit avoir rencontré des personnes qui, chacun à leur manière, lui ont donné les clés pour comprendre l’histoire. Toutes ces personnes décrites dans l’ouvrage ont permis à l’auteur de s’ouvrir à d’autres grandes figures de l’humanité que celles présentées dans les manuels scolaires, en particulier des étoiles noires aux noms, travaux, actions et œuvres souvent totalement méconnues.

Ce livre est dû à des questionnements d’un enfant (Lilian Thuram, Ndlr), né en Guadeloupe qui arrive à Paris à l’âge de 9 ans et qui sera confronté sur la couleur de sa peau dans son école. ‘’Mon ouvrage interroge les sociétés pour essayer de changer nos préjugés sur nous-mêmes et sur les autres afin pouvoir être et vivre ensemble. C’est une façon aussi de réfléchir à comment améliorer la société’’. Par ce livre, Lilian Thuram invite la société à dénoncer les inégalités sociale tout en reconnaissant que des hommes et des femmes ont fustigé cet état de fait avant notre existence.

Ces portraits de femmes et d’hommes faits dans ‘’Mes étoiles noires’’ sont le fruit de lectures et d’entretiens de l’auteur avec des spécialistes et des historiens. De Lucy à Barack Obama, en passant par Ésope, Dona Béatrice, Pouchkine, Anne Zingha, Aimé Césaire, Martin Luther King et bien d’autres encore, ces étoiles ont permis à Lilian Thuram d’éviter la victimisation, d’être capable de croire en l’Homme, et surtout d’avoir confiance en lui.

L’ouvrage est disponible en librairie au prix de 50 000 GNF. Une façon, selon le directeur des éditions Ganndal, de rendre le livre accessible au plus grand nombre de lecteurs.