Livre : Les 72heures du livre se préparent

article mise à jour : 19 octobre 2012
Le comité d’organisation de la 5ème édition des 72 heures du livre s’est réuni ce jeudi dans les locaux du CCFG pour faire le point des préparatifs de l’événement. Histoire de prendre le taureau par les cornes très vite afin de ne laisser rien au hasard. Principal enseignement à retenir au sortir de cette réunion hebdomadaire, c’est probablement Henri Lopez qui pourrait être le parrain de cette édition.

L’écrivain et diplomate congolais Henri Lopes, ambassadeur de son pays en poste à Paris depuis plusieurs années est pressenti pour parrainer les prochaines 72 heures du livre. En tout cas, c’est la principale décision prise par le comité d’organisation à l’unanimité ce jeudi à l’issue d’une réunion.

C’est le Directeur Général de l’Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité qui a fait part à l’assistance des motivations du congolais à se rendre à Conakry en Avril 2013 pour participer à ce salon dédié à la promotion du livre et de la lecture en Guinée.

Il a été préféré à Abdoul Diouf, actuel secrétaire général de l’OIF, l’organisation internationale de la francophonie. L’ancien président sénégalais était depuis quelques semaines sur les tablettes de l’Harmattan Guinée pour rehausser de sa présence à Conakry les prochaines 72 heures du livre.

Ce qui a plaidé en faveur du congolais, c’est surtout sa casquette d’homme de culture, écrivain, auteur de plusieurs ouvrages. Pour rappel Henri Lopes a déjà à son actif huit romans et un essai de nouvelles, le plus connu de sa florissante production littéraire. En effet,« Tribaliques » publié en 1972 a valu à son auteur le Grand prix littéraire d’Afrique noire de l’association des écrivains de langue française. Parmi ses romans, il faut citer entre « le Pleurer-rire » publié en 1982, « Dossier classé » sorti en 2002 et le tout dernier « Une enfant de Poto poto » dédicacé cette année.

Homme politique, Henri Lopes a été tour à tour ministre de l’éducation nationale, ministre des affaires étrangères, premier ministre et ministre des finances.

Hormis Henri Lopes, de nombreux autres écrivains du continent et de la Guinée sont attendus à cette 5ème édition des 72 heures du livre. Dans les tous prochains jours, le comité d’organisation s’attellera à la rédaction et à l’envoi des courriers à tous les invités.
En plus des prix attribués l’année dernière, beaucoup d’innovations seront intégrées à l’édition 2013 nous ont confié les membres du comité d’organisation.