Lundi 18 décembre : la journée de la langue arabe célébrée au Centre islamique de Donka

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 21 décembre 2017
Lundi 18 décembre : la journée de la langue arabe célébrée au Centre islamique de Donka

L’objectif de cette rencontre est de parvenir à contribuer à la promotion de la langue arabe en Guinée efficacement, qui garantit à la Guinée des bénéfices intellectuels, économiques et sociaux durables.

La journée de la langue arabe a été célébrée le lundi 18 décembre au Centre islamique de Donka. L’évènement s’est déroulé de 9 H à 13 H par exposition des manuscrits et publications arabophones guinéens. La cérémonie a été ouverte par M. Nourouddine FADIGA en présence de plusieurs imams, élèves et étudiants arabophones, enseignants arabophones, le directeur de l’ISESCO, la délégation émiratie – qui abriteront la Capitale Mondiale du Livre à Sharjah en 2019 aux EAU – et beaucoup des cadres guinéens en l’occurrence du secrétaire Général des affaires religieuses M. Aly Djamal Bangoura et Pr Koutoub Moustapha Sano. L’évènement a été lancé par la lecture des quelques versets du Saint Coran.

Le commissaire général Sansy Kaba Diakité informe les participants que nous sommes à J + 228 et que l’évènement CCML est en train d’atteindre ses objectifs. Nos érudits arabophones méritent un hommage parce qu’ils ont écrit d’importantes choses, mais leurs travaux ne sont pas connus, martèle-t-il. Un évènement d’utilité publique comme CCML est une opportunité pour faire la promotion de cette belle langue.

Selon M. M’Bémba Soumah le Chef de Département de Langue Arabe à l’Univesité Général Lansana Conté de Sonfonia Conakry, c’est l’UNESCO qui a dédié cette journée à la langue arabe à la date du 18 décembre 1973 pour la reconnaissance des Nations Unies de la langue arabe comme l’une de ses langues officielles. L’arabe surpasse le Français et le Russe dans le monde, selon l’intervenant. Cette célébration affirme notre engagement pour faire la promotion de l’enseignement franco-arabe en Guinée, conclut-il. Cette intervention a été suivie d’une déclamation de poésies de bienvenue en arabe envers les hôtes émiratis et le directeur de l’ISESCO.
L’affaire de la langue arabe en Guinée est historique, martèle S.E. M. Aly Djamal Bangoura. L’arabe est la quatrième langue plus parlée dans le monde et deuxième en nombre des pays. Une telle activité aide à garantir la promotion de la langue arabe en Guinée à tous les niveaux de l’enseignement, affirme-t-il.

La cérémonie a été clôturée par la remise des satisfécits aux certains personnalités et acteurs de l’enseignement arabe en Guinée, à savoir Pr Koutoub Moustapha Sano, Feu Elhadj Ibrahima Camara représenté par son fils Mohammed Lamine, Feu Elhadj Mohammed Lamine Camara représenté par son fils Dja’afar, Feu Elhadj Mohamed Fadiga représenté par son petit-fils Abdourrahmane, Pr Imourana Kaba, l’école franco-arabe Nasroul Islam représentée par Ibrahima Bah, et l’Association de l’Union des écoles Arabes de N’Zérékoré. En plus de cela, il y a eu des remises des prix du concours de la culture générale organisé par l’AEEMG un jour avant entre sept universités guinéennes. C’est l’Université Gamal Abdel Nasser qui a remporté le premier prix de GNF 1.500.000, suivis de l’Université Kofi Annan de Guinée avec GNF 1.000.000, et la troisième place de GNF 500.000 a été décernée à l’Université de Labé.

La visite des stands a été effectuée pour voir l’exposition des manuscrits et des publications contribuer par des auteurs guinéens dans le cadre du développement de l’éducation en langue arabe.

Amara Nabé
Email : amaranabey@gmail.com