M. Kiridi Bangoura, Ministre secrétaire général à la présidence, parle de Sansy Kaba Diakité

article mise à jour : 27 avril 2013
Le rideau est tombé sur les 72 Heures du livre, édition 2013. M. Kiridi Bangoura, Ministre secrétaire général à la présidence a eu l’honneur de clôturer cet évènement sur une note de satisfaction. Dans sa brève allocution, Kiridi Bangoura a rendu un hommage au directeur de l’Harmattan Guinée. Guinée-culture vous propose un extrait de son discours.

’’Depuis que Sansy Kaba était étudiant, il se bat pour le livre. Déjà à la fac, il a créé l’association Les Amis du Futur qui avait pour ambition de faire le lien entre la culture et le développement. Chemin faisant, Sansy Kaba a grandi et a rencontré des partenaires comme la coopération française, le centre culturel franco-guinéen. Les jeunes d’aujourd’hui doivent comprendre que tout est possible. Les mots sont des réalités, et non pas des rêves.

Je témoigne de l’acharnement du talent et de la mobilisation de la personne au service de quelque chose qui non seulement la dépasse mais aussi n’a d’utilité qu’apprécier par nous autres. Sansy Kaba n’a eu de cesse d’améliorer sa relation avec la promotion du livre et de la lecture dans notre pays. En tant qu’éditeur, il s’est rendu compte qu’un éditeur n’est pas un vendeur de livres, mais plutôt un promoteur d’écrivains et de textes. Il a donc cherché à regrouper autour de lui les écrivains qui fournissent à l’éditeur qu’il est la matière première.

Sansy Kaba est celui a rencontré de nombreux écrivains guinéens pour les exhorter à redynamiser l’association des écrivains guinéens.

Cette œuvre accomplie, il a essayé de faire le lien entre ces auteurs et les lecteurs qui sont souvent beaucoup plus jeunes, qui sont dans les écoles et autres. Il a tout fait modestement pour que notre pays soit présent aux différents rendez-vous du livre à Paris, Turin et ailleurs. Sansy Kaba est aujourd’hui un modèle pour la jeunesse guinéenne.’’ (...)