Miss CI 2013 / Finale régionale du Gontougo : Fabienne Droh règne sur les mille mosquées

article mise à jour : 28 mars 2013
La 6ème étape de la 17ème édition du concours Miss Côte d’Ivoire a conduit les caravaniers en quête de la beauté ivoirienne à déposer leurs valises dans la cité aux mille mosquées, Bondoukou, capitale de la région du Gontougo. Le samedi 23 mars 2013, au Maraba hôtel, Miss Fabienne Droh et sa première dauphine Paule-Mireille Hié ont arraché leurs billets pour la finale du 1er juin 2013.

15 mars 2008- 23 mars 2013. Cela faisait six (6) ans que les populations du Gontougo n’avaient pas revu le Comici (Comité Miss Côte d’Ivoire). Un retour qui a été salué par le maire de Bondoukou, Kouakou Dapa, qui n’a pas manqué d’exprimer la satisfaction de ses administrés. Le parrain de la soirée, le ministre des Ressources animales et halieutiques, Adjoumani Kobenan Kouassi a déclamé des vers pour célébrer la beauté.

« En général, le Zanzan regorge des femmes belles, avec la peau lisse comme celle des silures des eaux douces. Lorsque le bon Dieu distribuait les gâteaux de la beauté, les jeunes filles que vous allez voir, ont reçu les bonnes parts. Que la beauté que nous célébrons aujourd’hui triomphe ! », a-t-il déclaré.

Passé les phases des allocutions, la soirée s’ouvre sur un véritable défilé des jeunes filles en tenue traditionnelle. Sur le ‘’T’’, les différentes candidates rivalisent d’ingéniosité. Même si elles présentent toutes, à leur passage, des prestations amorphes et crispées. Les candidates semblent ne pas saisir les enjeux du concours. Au deuxième passage en tenue de soirée, les robes empêchaient le public de se délecter de la prestance, de la sveltesse des silhouettes et de la belle plastique des différentes impétrantes. Sous les tenues munies d’un bustier attrapé au niveau des hanches et volantes vers le bas, les démarches trébuchantes et hésitantes des postulantes étaient bien camouflées.

Ainsi, tout s’est joué au troisième défilé. La candidate N°11, Droh Fabienne finit par convaincre les jurés et le public. Son âge (20 ans), sa plastique (175 cm pour 55 kg) et sa prestance (sa démarche et son déhanchement) sur le ‘’T’’ sont les atouts majeurs qui lui permettent de se positionner comme la plus belle de la soirée. Avec 130 points sur 180 points, soit une moyenne de 7,22 sur 10, l’étudiante en 2è Année de Logistique, Fabienne Droh est déclarée Miss région du Gontougo 2013. Arrive, en qualité de première dauphine, Paule-Mireille Hié qui cumule 128 points (7,11 sur 10). Gnankonhi Michaelle boucle la boucle avec 127 points.

Pour cette 17ème édition du concours Miss Côte d’Ivoire, ce sont Miss Fabienne Droh et sa première dauphine Paule-Mireille Hié qui se qualifient pour la finale nationale. Justifiant les écarts de points entre les différentes élues, le président du jury, François Bachelard Kouadio a déclaré que tout s’est joué sur les petits détails. Notamment, la construction physique, la profondeur des messages et la prestance des prétendantes.

Miss région du Gontougo 2013, Fabienne Droh a livré ses premiers sentiments : « Des sentiments de joie et de satisfaction personnelle. Parce que je me rends compte que le travail abattu n’a pas été vain. Je dédie cette victoire à mon défunt père qui ne me verra pas porter cette couronne ». Le président du Comici régional du Gontougo, Malick Serge Koffi reconnaît que la bataille à la finale nationale sera rude. « Je pense que c’est tous les jours qu’il faut travailler. Nous allons voir les autres candidates et améliorer nos filles », a-t-il promis.

Le Comici et ses caravaniers poursuivent leur randonnée. Ils prendront leurs quartiers ce week-end dans le royaume de sa Majesté Nanan Boa Kouassi III, dans la région de l’Indénié-Djuablin.