Mory Djely Kouyaté & Jean Philippe Rykiel – Oumou Sangaré : Concert unique à Paris

article mise à jour : 26 mai 2013
Quand on parle de musique afro-jazz, on a tendance à jouer les marieurs, à rapprocher d’un coup de fusain les continents et évoquer le retour de la note bleue sur le continent noir.

Loin de tomber dans ces clichés, Tinkiso est né de la rencontre, improbable mais évidente, d’un griot et d’un « sound designer ». D’une voix et d’un piano. Celle du conteur guinéen Mory Djely Kouyaté et celui de l’instrumentiste- compositeur-arrangeur français Jean-Philippe Rykiel.

Musiques métisses, bien plus que simple rencontre du swing et de la musique mandingue, Tinkiso apporte une couleur inédite, issue d’un pigment naturel, à ce « jazz du monde ». Ainsi, les dentelles du piano, évoquant par instants des traits de kora, enrobent le chant lyrique et puissant du ténor de Conakry.

Mory Djeli Kouyaté / Jean Philippe Rykiel – Oumou Sangaré seront en concert samedi 22/06 2013 20:00 :

Si le mot griot est devenu pour la plupart synonyme de musicien c’est bien à tort car ceux qui relèvent de cette communauté sont avant tout des « maîtres de la parole », comme l’a remarquablement explicité Sory Camara dans un ouvrage de référence (« Gens de la Parole »). D’origine guinéenne, Mory Djeli Kouyaté descend de la plus ancienne dynastie des chanteurs/conteurs mandingues dont le rôle est de conserver les histoires et les mythes d’une société de tradition orale. Accompagné au piano par le musicien français Jean Philippe Rykiel, il nous entraîne dans la dimension épique, parfois magique, d’un monde resté longtemps hermétiquement clos.

La Malienne Oumou Sangaré, tout au contraire, symbolise l’évolution et l’ouverture qu’a connue la musique africaine ces vingt dernières années. Originaire de la région du Wassoulou, étrangère à la tradition griotique, elle est la voix la plus spectaculaire venue d’Afrique ces dernières années tant par sa puissance que par sa contribution à l’émancipation de la femme sur ce continent encore essentiellement patriarcal.

Mory Djely Kouyaté : chant

Jean-Philippe Rykiel : piano

Oumou Sangaré : chant

Alioune Wade : basse

Brehima Diakite : kamele n’goni

Hervé Sambe : guitare électrique

Cheick Oumar Diabate : djembé

Dandio Sidibe : voix

N N : batterie

Salle Pleyel | 252 rue du faubourg Saint-Honoré | 75008 Paris. A noter qu’après quatre ans de fermeture pour travaux en 20à2, la salle Pleyel a réouvert ses portes, accueillant de nouveau les plus grandes formations symphoniques de la planète. Salle mythique des concerts classiques, la Salle Pleyel est l’oeuvre de l’ingénieur Gustave Lyon et de l’architecte Jean-Marcel Auburtin. Elle est inaugurée par un concert fleuve alliant Wagner, les grands noms de la musique internationale (Falla, Stravinski) et les représentants de la scène française (Franck, Dukas, Debussy et Ravel).

DATE : Samedi 22 juin 2013

LIEU : Salle Pleyel (Paris 75008)

HORAIRE : 20:00

TARIF : de 27,5 à 38,5 euros

Billetterie en ligne : réservez maintenant vos places

Site : www.sallepleyel.fr