Opération ville propre : Des militaires mis à contribution

article mise à jour : 20 novembre 2013
Dans le cadre des préparatifs de la conférence islamique regroupant des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’OCI, prévue 9 au 11 décembre prochain à Conakry, le gouvernement guinéen a pris des dispositions importantes parmi lesquelles figure en bonne place la tenue hygiénique des voies et plaques publiques.
JPEG - 7.6 ko

Un vaste chantier qui a mobilisé outre les femmes balayeuses du gouvernorat de la ville de Guinée, des contingents des services de police, des douaniers, des militaires et gendarmes.

Pour une fois les populations de la ville de Conakry ont assisté à un déploiement massif des hommes en uniforme dans les rues, avec des râteaux, houes, pioches et autres balaies en mains, non pas pour réprimer des jeunes manifestants, au nom d’un quelconque maintien de l’ordre public, mais bien pour s’attaquer aux ordures ménagères et autres immondices dans la logique d’une opération ‘’ville propre’’.

En contribuant de manière efficace à l’assainissement de la capitale qui sous-tend un combat contre certaines maladies tropicales, les militaires guinéens se montrent en même temps déterminés à redorer leurs blasons, pour une cohabitation réellement pacifique avec les populations à la base. En l’espace d’une semaine, grâce à l’apport des hommes en uniformes, la plupart des marchés de Conakry ont été rendus propres, des voies publiques désengorgées et la circulation routière fluidifiée. Au grand bonheur des Conakrykas qui respirent à présent de l’air pur dans un environnement assaini. Nul doute que les 400 délégations des l’OCI trouveront avec certainement beaucoup de plaisir une ville de Conakry différente de celle qu’on connait depuis un temps. Mais bien celle qui tend vers la perle de l’Afrique de l’ouest des années ‘’60’’.

1 photos