Paroles de femmes : ce qu’a dit l’Ambassadeur de France en Guinée…

article mise à jour : 9 mars 2013
A l’occasion de la journée internationale de la femme célébrée le 08 mars de chaque année, le Centre Culturel Franco-Guinéen et la Compagnie Tinawoo ont présenté ‘’Paroles de femmes’’. Cette pièce évoque les regards que portent les femmes sur elles-mêmes, sur les hommes et sur la société. L’Ambassadeur de France en Guinée, SEM Bertrand Cochery, Mesdames Hadja Fatima Kassory Bangoura, chef de cabinet de la primature, et Hawa Camille Camara, présidente de l’APAC-Guinée ont livré leurs sentiments au micro de Guinee-culture.

SEM Bertrand Cochery, Ambassadeur de la France en Guinée

‘‘On se souviendra que le combat des femmes en Guinée a été d’une grande cause dès indépendance de ce pays. il y avait un véritable militantisme qui était à l’œuvre qui s’est un petit peu perdu aujourd’hui il faut le dire. Raison de plus au moment où le pays se relève, que les femmes y tiennent toute leur place. Ce soir cette pièce est un message clair et précis. Avec les femmes, pour la paix , la démocratie et contre la violence. C’est pour donner plus de justice et d’importance aux femmes dans la vie en Guinée.’’

Hadja Fatima Kassory Bangoura, Chef de cabinet du premier ministre :

‘’Cette pièce est une véritable extase. Nous avons eu à faire à des artistes professionnels et la scène était réelle. A travers cette mise en scène, nous voyons ce que les femmes, nos mamans, nos tantes ont vécu et vivent chaque jour dans les foyers. Nous voyons aussi comment se comportent les femmes modernes. La synchronisation est réussie dans cette pièce. La musique, les paroles, les artistes ont exprimé dans leurs gestuels tout ce que la femme peut ressentir. Puisque nous sommes le 8 mars. Il faut magnifier la femme porteuse de vie et qui ne peut pas faire du mal à son propre enfant et de surcroit à l’enfant des autres. ‘’

Hawa Camille Camara, journaliste et présidente de l’Association des Professionnels Africaines de la Communication (APAC-Guinée) :

‘’je retiens de cette pièce théâtrale que la vérité appartient aux femmes. Nous avons vu les discriminations que subissent les femmes, mais au bout du compte elles ont toujours eu gain de cause et que la vérité finie toujours par jaillir de la bouche des femmes.’’