Petit-Musée Spectacles ‘’Bagas’’… sur scène !

article mise à jour : 11 avril 2016
Le mardi 5 avril 2016, le Petit-Musée sis à la Minière, a gratifié son public d’une série de spectacles inédits. Celle de la promotion de l’art et de la culture de la communauté ‘’Baga’’ de la région administrative de la Basse-Guinée.

A cette occasion, plusieurs spectateurs, notamment ceux des communautés Blanche et Noire, se trouvaient perchés sur les banquettes de la tribune non couverte. Seules quelques personnalités étaient invitées, dont l’Ambassadeur de France en Guinée Monsieur Bertrand Cochery et Sansy KABA Diakité Directeur de L’Harmattan-Guinée.


Pour la page introductive, un acteur-modérateur habillé en haillon baga, livre une information selon laquelle « la troupe va vous livrer des spectacles de la communauté baga sur trois faits : cérémonie de mariage, circoncision et initiation sur les rituels bagas ».
Puis, la directrice de la troupe a présenté l’historique de l’art, la culture de la communauté baga depuis des siècles. Suivi des récitals de trois jeunes de la communauté baga dont un garçon sur le thème : « Et si les Bagas m’étaient conté ! » Dont les différentes lectures ont émerveillé plus d’un spectateur.
Après ces tableaux de présentation littéraire, les spectacles proprement dits ont commencé conformément au programme préalablement annoncé. Il s’est agi de cinq filles et cinq garçons habillés en tenues bagas pour présenter ces cérémonies à travers les chansons et les danses traditionnelles bagas.
Durant plus de deux heures d’horloge, le public était tenu accablé par ces spectacles époustouflants.
Au sortir des spectacles, le doyen Niane Tamsir a livré ses sentiments au rédacteur du site www.guinee-culture.org: « le baga, c’est avant tout une culture africaine. C’est avant tout l’art africain. Le baga, c’est un grand peuple. C’est une brillante civilisation. Illustrés par des masques dont le N’Dimba ou Nimba, qu’ils viennent de nous montrer tout à l’heure et qui sont placés dans le patrimoine universel mondial. La région baga vit à travers ses sculptures.
Mais la communauté baga semble perdue des annales de la culture guinéenne. Votre lecture ?
Évidemment, l’ethnie baga est moins connue en Guinée, Pour tout simplement dire que les Guinéens ne connaissent pas la valeur de la culture baga. Le baga est très mal connu, la culture baga est très mal connue. Mais que dirais-tu de la culture peule, la culture malinké, la culture de la forêt ? Elles sont toutes mal connues.
Sankolo Sidibé