Pour la promotion du patrimoine culturel : L’AGS vers un renforcement des capacités des opérateurs culturels

article mise à jour : 9 décembre 2011
L’agence guinéenne de spectacle sous la houlette du ministère de la culture et du patrimoine historique a procédé le 5 décembre 2011 à l’ouverture des travaux d’un atelier sur l’organisation et la gestion des arts du spectacle vivant en République de Guinée. Le but du présent atelier vise à outiller les opérateurs culturels pour une meilleure qualification et professionnalisation des œuvres. C’est le musée national de Sandervalia qui a servi de cadre pour cet atelier d’une semaine.

A l’occasion de la cérémonie de lancement dudit atelier, le directeur générale de l’agence guinéenne de spectacle a déclaré qu’« il est important que l’environnement culturel guinéen regorge de professionnel aguerris pour que la culture guinéenne puisse s’épanouir et devenir compétitive ».

Selon M. Malick Kébé, avec le répertoire culturel guinéen riche et varié, l’agence guinéenne de spectacle se veut un partenaire privilégié des acteurs culturels de la Guinée. D’où la nécessité et l’organisation de cette présente initiative.

Quant au secrétaire générale du département de la culture et du patrimoine historique, les activités musicales en particulier, artistiques et culturelle en général ont une fonction sociale et éducative importante et constituent une source essentielle d’informations pouvant contribuer à promouvoir la paix et la transparence de la gouvernance.

« La multidisciplinarité de ce secteur offre, un axe de recherche de point de convergence dans le schéma d’intégration et devrait permettre aux pays de l’Afrique de l’Ouest, de concrétiser leur volonté, maintes fois exprimée de faire des échanges de produits culturels, des facteurs d’intégration régionale et panafricaine. Il s’agit de doter nos pays de moyens pour la sauvegarde, l’exploitation et la diffusion de leur riche patrimoine culturel »a ajouté Issa Condé.

A signaler que les opérateurs culturels guinéens vont bénéficier de l’expertise d’un formateur sénégalais, M. Lotter Gomis durant ces sept (7) jours de travaux. A noter que les thématiques seront axées sur les caractéristiques principales en vue d’un montage et démontage d’un évènement culturel à caractère musical et de l’organisation et la gestion pratique d’un spectacle vivant.