Projet Conakry, capitale mondiale du livre 2017 : Les maires et hommes de culture se rencontrent pour en discuter

article mise à jour : 18 février 2015
Les présidents des délégations spéciales des différentes communes de la ville de Conakry ont tenu une rencontre ce mardi, 17 février avec les promoteurs culturels du livre présidée par le Gouverneur Soriba Sorel Camara. Tenue dans la salle d’audience du gouvernorat de la ville de Conakry, cette rencontre avait pour but d’informer les délégations spéciales de la candidature de la Guinée au titre de Conakry, capitale mondiale du livre en 2017 auprès de l’UNESCO et solliciter leur implication totale pour faire de ce projet, une réussite.

Pour le président du collectif des écrivains de Guinée, Lamine Capi Camara les a invités à agir ensemble. « Donnons-nous la main et on pourra réussir ensemble », indique-t-il.

Concrètement, il s’agit de mettre à disposition des espaces devant servir à la construction des points et centres de lectures où chaque commune réalisera des mini-programmes, des activités décentralisées pouvant permettre à la Guinée de bénéficier de crédit nécessaire pour valider la candidature de 2017.

Ainsi, à travers une telle implication des élus locaux, le directeur de l’Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité reste convaincu que Conakry peut-être la capitale africaine du livre à l’instar de Bamako avec sa photo, Abidjan, capitale de la musique ou encore Dakar, capitale de la mode.

Une vision qui a été appréciée à juste titre par les différents présidents de délégations des différentes communes. Ils se sont tous engagés aux côtés du Gouverneur de la ville de Conakry a trouvé des espaces pour accompagner ce projet qui, une fois acquis, contribuera au rayonnement de la culture guinéenne par le biais du livre en Guinée.

Et pour joindre l’util à l’agréable, le Gouverneur Soriba Sorel Camara a promis de mettre à disposition, une salle dans la cour du gouvernorat pour montrer l’exemple.