Ramadan, le mois qui chamboule notre quotidien

article mise à jour : 30 juillet 2013
A l’instar des autres coreligionnaires, les musulmans de Guinée ont entamé depuis le mercredi 10 juillet le jeûne du mois de Ramadan, mois durant lequel le Coran a été révélé au Prophète Mohamed. Pendant ce mois de piété et de recueillement, c’est toute une autre atmosphère qui s’installe dans notre quotidien. Notre rédaction est allée sur le terrain pour s’enquérir de la réalité. Les faits.


Le ramadan, c’est ce mois qui chamboule notre quotidien. Les heures de repas changent, le rythme des journées ralentit et celui des nuits s’accélère entre jeûne, prières, récitations du Coran. Le ramadan, c’est aussi le mois où les mauvaises habitudes sont momentanément abandonnées.

Chez la femme notamment, au de-là de l’aspect vestimentaire, le ramadan est synonyme de grands changements. Durant ce mois, elle dort peu et s’investit davantage dans l’accomplissement des tâches domestiques. ‘’Pratiquement durant ramadan, j’ai toujours une écharpe sur ma tête. Je travaille jusqu’à 14 heures au bureau avant de rentrer pour m’occuper des travaux domestiques à la maison.’’ Confie Mariama Camara, employée de bureau. A en croire cette fonctionnaire, pendant le mois de Ramadan, sa responsabilité se doubler. ‘’La religion recommande beaucoup plus d’engagements de la femme pour son foyer. Je prends le soin d’exécuter les travaux ménagers au lieu de les déléguer à ma domestique’’ soutient Mme Camara.

Même si dans la société Guinéenne, le port du voile n’est pas une obligation, Fatimatou Diallo, une autre dame rencontrée au centre-ville, estime que l’habit compte beaucoup au mois de Ramadan. Elle reste convaincue que la femme musulmane doit porter de vêtements longs durant le ramadan. ‘’Pendant ce mois, le mets de côté les habits qui laissent paraître ma forme. J’ai pris l’habitude de porter des tuniques, je les porte souvent pour aller au bureau, mais également quand je suis à la maison ou en partance pour la mosquée.’’ témoigne-t-elle.

Poursuivant notre interlocutrice argue que le ramadan, c’est aussi l’occasion pour les femmes pour montrer leurs talents culinaires. ‘’C’est le seul mois où la femme est appelée à préparer plusieurs mets pour la rupture, le diner.’’ explique Fatimatou Diallo.

Aux yeux de Mabinty Bangoura, femme de ménage, le quotidien change peu pour les femmes de sa catégorie. A l’en croire, après le marché, la femme de ménage passe une grande partie de son temps dans la cuisine pour la préparation des repas pour la rupture du jeûne et le dîner.

Côté hommes, certains jeunes multiplient la lecture du Saint Coran et les prières collectives dans les mosquées. ‘’Il y a assez de bénédictions dans la lecture du Coran, surtout pendant ce mois’’ affirme Mohamed.

Sur la question des pléthores pendant les heures de prières dans les mosquées durant ce mois, Mohamed se réjouit de ce qu’il n’hésite pas à qualifier de réveil de certains musulmans au ramadan. Mais, poursuit-il, un bon musulman ne doit pas adorer Dieu en fonction du mois. ‘’Le constant est que les gens sont nombreux dans les mosquées durant le ramadan. C’est vrai que les mosquées deviennent pleine à craquer. Certains s’activent de sorte à ne pas rater la Nafilla (Taraouih) à la mosquée. C’est bien. Mais, nous devons comprendre que nous devons adorer Dieu tous les jours et non pas seulement pendant le mois de ramadan’’ conclu-t-il.