Rencontres de la Renaissance au Restaurant Délices d’Africana

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 5 février 2018
Rencontres de la Renaissance au Restaurant Délices d’Africana

L’Association des Écrivains de Guinée a organisé une rencontre au Restaurant Délices d’Africana sis à Kipé sous l’égide de Conakry Capitale Mondiale du Livre, le vendredi 2 février 2018 de 17H à 20H. C’était dans le cadre de la célébration de la personnalité du Mois de février en l’occurrence l’éminent Pr et doyen Djibril Tamsir Niane ainsi que du livre du mois : “Le mariage par colis” de Binta Ann.
Lamine Capi Kamara en sa qualité de modérateur a lu les CV des deux personnalités choisies à cet effet. Professeur Niane Djibril Tamsir et Binta Ann ont fait l’objet d’exposés, mais aussi de témoignages de certains membres de l’audience. La séance de questions-réponses suivie d’un cocktail ont clôturé la rencontre.

La Personnalité du Mois de février : Pr Djibril Tamsir Niane
Pr Djibril Tamsir Niane est un historien guinéen de renommé international né à Conakry le 9 janvier 1932. Il est auteur des plusieurs ouvrages historiques et littéraires sur “l’ancien Mali” et l’Afrique dont le célèbre Soundjata ou l’épopée mandingue.

Il est récipiendaire de plusieurs distinctions internationales littéraires et académiques notamment au Sénégal et en France. Cependant, cette icône n’a pas encore reçu la reconnaissance et la distinction de son pays, la Guinée. Ce qui est dommage et regrettable. Pour rectifier le tir, l’Association des Écrivains de Guinée lui a décerné un certificat de satisfécit pour l’ensemble de ses œuvres. En posant cet acte patriotique, l’AEG a voulu donné un signal fort à l’État guinéen pour qu’à son tour reconnaisse le mérite de ce grand homme. Par ailleurs il est à noter que Professeur Niane est parmi les deux mille (2.000) intellectuels qui ont marqué le vingtième (20e) siècle.

Selon Pr Djibril Tamsir Niane lui-même, son premier combat était de prouver au monde que l’Afrique a une histoire – et la Guinée aussi a sa propre histoire. L’histoire du Mali n’était pas écrite, mais il faut rappeler que l’objet de conservation orale par les griots qui l’ont transmis de génération en génération depuis le treizième (13ème) Siècle. Cette épopée a été marquée par des écrits d’historiens arabes.

Ce distingué historien de la Guinée s’est consacré durant toute sa vie aux études et aux recherches sur la civilisation africaine.

La Présentation du livre “Le mariage par colis” de Binta Ann
Née en 1975 à Conakry, Binta Ann est une écrivaine guinéenne qui est auteure des plusieurs ouvrages. Elle a commencé à écrire depuis le lycée et est aussi une activiste qui travaille pour le bienêtre des enfants à travers des ONG. Actuelle employée de l’USAID, Binta Ann s’est fait accompagner par plusieurs collègues de ladite institution.

L’ouvrage de Binta Ann montre qu’il y a la coutume qui considère les femmes comme uniques victimes du système traditionnel de mariage “arrangé. Pourtant l’histoire de Cheick Diallo du village BOUROU, un jeune adolescent qui a été envoyé par ses parents dans l’espoir de chercher fortune dans la capitale, prouve que ce phénomène, dont l’ampleur touche plus les jeunes femmes que les jeunes hommes, mais a des proportions bien différentes. Le livre transporte dans l’univers des traditions et coutumes africaines souvent méconnues.

L’auteur plonge les lecteurs au cœur des vies de ces jeunes gens déboussolés par des changements radicaux ou des contraintes orchestrées par les familles lesquelles ont placé une grande part de leurs espoirs en eux. À rappeler que selon Binta Ann cette œuvre était juste une fiction quand il fut publié pour la première fois, mais la fiction est devenue malheureusement aujourd’hui une réalité où l’on voit des milliers des jeunes Africaines périr dans la méditerranée presque tous les jours.

Amara Nabé
Email : amaranabey@gmail.com