SIEL de Casalanca : L’usage du Web au cœur des débats

article mise à jour : 16 février 2014
Des chercheurs dans le domaine de la linguistique et de la littérature numérique, réunis dans le cadre d’un débat du Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL) qui se tient du 13 au 23 février à Casablanca, ont tenté de cerner les perspectives de la création littéraire au vu des possibilités offertes par les technologies de la communication.
JPEG - 28.3 ko

Des possibilités et des perspectives sans limites qui contribueront certainement au rayonnement de la littérature comme l’a souligné le chercheur Mohamed Dahi, citant quelques exemples de la littérature numérique en est encore à ses balbutiements, il a cependant noté l’abscence sur ce registre de l’interactivité et de la programmation.

De même, Zhor Keram, enseignante à l’université Ibnou Tofaïl de Kénitra, a souligné que la promotion de la littérature numérique suppose la mise en place d’un support d’interactivité entre l’auteur-producteur et le lecteur-usager du web.

Pour cette universitaire, titulaire d’un doctorat sur l’analyse du discours romanesque, l’interactivité est en soi un sens, une culture et un comportement mental et également un mode de production puisque, a-t-elle indiqué, le lecteur-usager du Web participe lui aussi à la création et à la refondation du texte.

2 photos