SOPRANO et FANNY J en live en Guinée !!!

article mise à jour : 30 novembre 2011

Agenda

11 déc

Concert de SOPRANO ET FANNY J

Venez vivre le concert inédit de Soprano pour la première fois en Guinée sur l’esplanade du Palais du peuple.

Dimanche 11 décembre 2011 14:00-21:00

Pour la première fois en Guinée, Soprano et Fanny J en duo en Guinée. C’est un cadeau offert par Tidiane World Music. Le patron du Rap Français et la mielleuse Fanny J vous offriront un concert inédit qui vous fera sans doute plaisir. D’autres diront que c’est un leurre ! Certes on peut le croire mais Fanny J était à Conakry il y a quelques années donc pourquoi pas Soprano ? Venez vous en assurer et surtout ne vous faites pas conter l’évènement. Croyez-nous il est de taille !!!Petites biographies des mégas stars...Lisez plutôt

SOPRANO
Soprano, de son vrai nom Saïd M’Roumbaba, est un rappeur français d’origine Comorienne né le 14 janvier 1979 à Marseille.

Il entre dans la musique avec un groupe qui chantait "comme du gospel mais pour les mosquées". En 1995, il monte le groupe KDB (Kids Dog Black) avec Segnor Alonzo, Don Vicenzo et Sya Style, qui deviendront les Psy 4 de la rime. Soprano en plus de son groupe crée le label Street Skillz composé de Léa, Mino, Cesarë, Mino, La Swija,...

Côté solo, avant son premier album "Puisqu’il Faut Vivre..." sorti en 2007, il sort une mixtape nommée "Psychanalyse Avant L’album". Tournant toujours autour du même concept, il va reprendre l’idée de la série télévisée les Sopranos, où le héros se confie souvent à son psy. C’est pourquoi dans son album ainsi que dans sa mixtape, on peut retrouver des interludes rhétoriques entre lui et sa psy (la voix familière de Pascale Clark) où il exprime en toute liberté sa mélancolie apparente et confie "ce qu’il y a dans ma tête". Soprano a un fils qu’il n’a jamais connu. Il a été placé à la DASS à sa naissance par sa mére. Sa fille, Inaya est née le 12 juillet 2007.

FANNY J
Née en 1988 en Guyane française, Fanny J (née Jacques) fait ses débuts en 2004, à l’occasion du concours de chant Révélation Podium. Biberonnée à la production de chanteuses américaines comme Whitney Houston ou Toni Braxton, la jeune fille mixe volontiers les influences R&B, pop et soul de ses glorieuses consoeurs avec le zouk local, se garantissant une certaine cote d’amour lors de ses premiers concerts.

Sucre de Cayenne

Débutant sous le seul prénom de Fanny, la chanteuse doit cependant attendre 2006 pour faire une rencontre décisive : remportant un autre concours de jeunes talents, elle est repérée par Warren, chanteur et producteur de zouk guyanais, qui décide de prendre sa carrière en main. Rebaptisée du nom de scène de Fanny J, sans doute jugé moins pagnolesque et plus flashy, la jeunette enregistre « Ancrée à ton port », un single (n°12) aux accents romantiques auquel participe le rappeur Mokobé, du groupe 113.

Le succès de ce morceau encourage l’artiste à continuer l’aventure : bénéficiant de l’appui de Warren, producteur et directeur de studio perfectionniste et exigeant, Fanny J sort en juin 2008 son premier album, Vous Les Hommes, qui la propulse comme nouvel espoir de la musique francophone, versant « exotique ». Il convient maintenant à la jeune pousse du zouk de montrer suffisamment de personnalité pour percer durablement et rappeler à la métropole que les artistes guyanais ont quelque chose dans le ventre.

Le titre de Révélation de l’année 2008, décernée par le jury des Trophées des Arts afro-caribéens, constitue déjà un très bel encouragement que Fanny J, qui se montre une artiste complète en devenir par sa participation à l’écriture de ses chansons, devrait pouvoir exploiter.

Encore une fois ne vous faites pas conter l’évènement.