Salon de caricature et de Bande Dessinée Bulle d’Encre

article mise à jour : 2 février 2015

Agenda

19 fév

Salon de caricature et de Bande Dessinée Bulle d’Encre

Du 19 au 21 février 2015

EBOLA, NOUS VOILA ! » Tel sera le slogan consensuel de la quatrième édition du Salon de caricature et de Bande dessinée de Guinée qui aura pour thème : « Crises poly-tics et liberté de croquer ! »

Croquer, en cette période de crise sanitaire liée au virus Ebola ? Quoi de mieux ! Rien ne vaut qu’un éclat de rire. Rire pour le bonheur de rire. Rire parce que c’est bien le propre de l’homme. Rire des « poly-tics » ! On va en rire et non pleurnicher.
Bon an mal an, l’Association Guinéenne des journalistes Dessinateurs de Presse devenue l’Association nationale Bulle d’encre, tient et tiendra son Salon de Caricatures et de Bandes dessinées du 19 au 21 février au Centre Culturel Franco Guinéen, qui, gentiment ouvre tous ses espaces à la bande des « croqueurs » : espace « SORY KANDIA KOUYATE », espace « SOULEYMANE KOLY », la brasserie des Arts et même sa magnifique Salle des spectacles. Grâce à l’appui matériel, financier et technique de l’Ambassade de France, à travers le CCFG et l’Institut Français de Guinée. Un troisième partenaire potentiel rejoint désormais l’équipe : l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Conakry. Nous voici replongés dans cette liberté de croquer, de caricaturer, de « bandedessiner »…bref, de triturer les méninges, de remettre à niveau les compétences locales. On était reparti comme sur des chapeaux de roue, même si l’oiseau a dû prendre du plomb dans l’aile. Ebola oblige ! N’empêche. Nous n’allons pas pour autant baisser la garde. Il va falloir restituer tout ce qui a été appris, remis à niveau, repensé, rebondir sur ce passé récent.

Avec la 4ème édition du Festival Bulle d’Encre 2015, ce sera le lieu de remettre tout à l’endroit. Nous allons cette année recharger les accus, en revisitant ce qui a pu être fait en matière de dessin de presse et de Bande dessinée. L’évolution et l’avenir de la caricature, en période de crise sanitaire, est une expérience palpitante à vivre. « Le Festival Bulle d’Encre » a donc choisi de s’investir cette année dans la SENSIBILISATION.

Sensibiliser le public à travers le dessin de presse ; sensibiliser à travers l’humour et la bande dessinée ; sensibiliser par le verbe, par le coup sarcastique de crayon. Bref, nul endroit ne saurait être le mieux indiqué pour les besoins de la cause… Ebolalalala !

C’est le lieu de rappeler que le Salon de Caricatures et de Bandes dessinées de Guinée, étant le lieu de rencontre entre les dessinateurs de presse venant de divers horizons, verra encore cette année (si le virus Ebola n’y mêle pas sa vilaine gueule), quelques caricaturistes et auteurs de BD exerçant ailleurs qui, trois jours durant, venir mettre en commun tous les aspects de la presse satirique. Qu’à cela ne tienne, « Bulle d’encre » continuera son p’tit bonhomme de chemin.

On comprendra dès lors, que l’occasion de la quatrième édition de « Bulle d’Encre » sera mise à profit pour insister sur la FORMATION. Un accent particulier sera mis sur les techniques de la BD ; la mise en page et l’infographie par publication assistée par ordinateur(PAO) dans les logiciels comme : CorelDrawn, Adode Photoshop, CrazyTolk... Et qui vivra verra !

2 photos