Salon international du livre de Turin : la Guinée à l’honneur

article mise à jour : 11 mai 2012
Le salon international du livre de Turin a ouvert ses portes, en présence des grands majors de l’édition dans le monde. Ce salon est le deuxième du genre en Europe après celui de Frankfurt en Allemagne. L’Espagne et la Roumanie sont des pays phares de ces vingt cinquième éditions.

De nombreuses personnalités et dignitaires italiens ont fait le déplacement de Turin, afin d’accompagner Monsieur Antonio Spitta, pésident de la province de Turin, Monsieur Pierro Fassino, Maire de ladite ville en vue de la réussite de ce plus grand évènement culturel d’Italie, dégoupillé par Rolando Picchieni, président du salon international du livre de Turin et son équipe.

Ils n’ont pas lésiné sur les moyens ; ils ont offert un plateau alléchant de manifestations culturelles, qui auront atteint leurs plénitudes avec la prestation de Luca Vachetti, un prodige italien de dix ans, un génie des baguettes de chef d’orchestre, le plus jeune chef d’orchestre de musique classique du monde, qui s’est révélé ce matin au monde avec une fascination exubérante et une curiosité manifeste d’un public conquis.

A travers des discours sur le développement de la chaîne du livre dans le monde, la présidente de la cérémonie, Madame Elsa Fornero, Ministre des affaires Sociales d’Italie, secondée par Messieurs Peluffo, vice ministre à la primature chargé des livres, et de Roberto Cota, président de la région de Piémont, a salué la présence des pays amis et dont la Guinée.

En effet, grâce à la persévérance et la perspicacité de l’association Nakiri, (l’autre rive) que préside le Guinéo Italien, Adramet Barry et le lobbying constant de Piero Aceto, le consul honoraire de la Guinée à Turin, le drapeau guinéen flotte à Turin, dans le stand consacré à notre pays. En ces lieux les livres traduits en italien du guinéen Monenembo, (le Roi de Kahel, les Ecailles du Ciel), de Djibril Tamsir Niane, (Soundiata) du cercle des tropiques d’Alioune Fantouré, de la Littérature Guinéenne du journaliste- Ecrivain, Mohamed Salifou Keïta etc…, trônent majestueusement dans les présentoirs. D’ailleurs, grâce à la diligence généreuse de Piero Aceto, le critique littéraire guinéen, Mohamed Salifou keïta, représentant la Guinée, a rencontré dans la journée toutes les sommités politiques et intellectuelles de la ville de Turin, qui sont parties prenantes de cet évènement culturel de premier ordre. C’est dans cette dynamique qu’il donnera une conférence le lundi prochain sur la littérature guinéenne d’expression française des cinquante dernières années. Toutes choses qui rentrent dans le cadre d’une présence affirmée de la Guinée à ce salon du livre de Turin. Dans la même veine, en prélude à la conférence du lundi, la star de la musique guinéenne Johana Barry, fera entendre la voix de la Guinée.

Après l’Egypte, c’est la première fois qu’un pays africain au sud du Sahara, participe à ce salon avec toutes les considérations dues à son rang par les plus hautes autorités de la ville de Turin.

Il faut préciser qu’en 2014, Turin fêtera la Guinée, l’intelligentsia guinéenne sera à l’honneur dans cette ville mythique de l’industrie italienne. A Turin, 2014 sera l’année de la Guinée, précise-t-on au milieu d’une conversation partagée avec Piero Aceto, le Consul honoraire de la Guinée à Turin.

Copyright : Guineenews.org