Sayon Bamba et son bal franco-guinéen

article mise à jour : 4 mai 2013
Parfois, l’art africain reste inexplicablement au même point. Faire de la musique ou du théâtre parce qu’on ne sait faire que ça et qu’on le fait mieux que quiconque. Seulement ce temps est révolu. L’Afrique s’est ouverte et sa jeunesse commence à voir du pays et à ainsi découvrir les mille et une facettes du Monde.

Sayon Bamba
Sayon ne cesse de voyager, d’apprendre, de découvrir dans des festivals des plus prestigieux aux plus modestes, tout en développant ses propres thèmes au sein de son groupe musical.

Le spectacle.

Sayon Bamba a grandi à l’air libre et ça se sent : sa musique a du souffle et aussi des racines. Elle a hérité de la gestuelle et du don de parole des troubadours Africains. De ses expériences et rencontres avec des musiciens d’horizons divers, elle a tiré un style bien à elle.

Ce spectacle de chansons françaises émaillé d’onomatopées rythmiques, entre Gainsbourg, Piaf, Bourvil, Brel, Gréco, Brassens, Nougaro... pour ne citer que ceux-là, se veut comme un bal entre professionnels et amateurs partageant cette même passion en direction de ces artistes qui nous ont fait rêver.

Un seul désir au bout du chemin : fredonner et danser encore et encore jusqu’au bout de la nuit avec des tripes et tout le corps. Une sensation à la fois familière et envoutante. Préparez-vous au bal de nos grands souvenirs.