Séminaire de renforcement des capacités : Les libraires d`Afrique se concertent sur leur métier

article mise à jour : 21 novembre 2012
Un séminaire de renforcement de capacités des libraires de l’Afrique subsaharienne s’est ouvert le samedi 10 novembre 2012 à Abidjan, à l`initiative de l`Association internationale des libraires francophones (AILF). Durant 2 jours, les libraires de 14 pays se sont réunis pour parler de leur métier. Présent à l`ouverture du séminaire, Fausseni Dembélé, le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie a réitéré les remerciements du gouvernement ivoirien à l’association pour le choix d`Abidjan. Pour le directeur de cabinet, il y a une identité forte du livre en Côte d’Ivoire.

En témoigne l’ouverture le 28 novembre prochain du Salon international du livre d’Abidjan (SILA) avec le Prix ivoire pour la littérature africaine d’expression francophone le 1er décembre. Estimant la portée du séminaire, Fausseni Dembélé a témoigné que « demain verra une présence plus affirmée, plus professionnelle dans le champ du livre et de la librairie, deux domaines en constante évolution du fait des grandes avancées de la technologie ».

Anne Lise Schmitt, la coordinatrice de l’Ailf a ajouté qu’il s’agit d’une rencontre pour mutualiser les expériences. C’est amener les libraires à la réflexion pour la recherche de nouvelles clientèles et aux nouvelles stratégies pour atteindre tous types de publics. Et de professionnaliser les animations autour du livre, comprendre les outils de modernisation au service de la librairie à l’ère du numérique.

Pour sa part, René Yediéti, administrateur Côte d’Ivoire de l’Ailf – par ailleurs le patron du groupe Librairie de France – a indiqué qu’il y a beaucoup d’attentes pour ce séminaire. Il a remercié l’ambassade de France en Côte d’Ivoire qui a promis accorder une oreille attentive aux conclusions du séminaire.

Copyright : News.Abidjan.net