Séminaire : Le programme d’assistance technique au profit des femmes dans les domaines de la couture et de la broderie

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 8 janvier 2018
Séminaire : Le programme d’assistance technique au profit des femmes dans les domaines de la couture et de la broderie

Conakry Capitale Mondiale du Livre, en partenariat avec l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO) et la Banque Arabe pour le Développement Économique en Afrique (BADEA), ont organisé le programme d’assistance technique au profit des femmes dans les domaines de la couture et la broderie du 8 au 21 janvier 2018 dans la salle de réunion de Commission Nationale UNESCO de Guinée.

Le programme a été lancé le lundi 8 janvier à 10 H en présence du Commissaire Général de CCML, le représentant de l’ISESCO en Guinée Elhadj Mamadou Aliou Sow, Dr Said Cissé le représentant du Directeur Général de l’ISESCO, le représentant du Ministère de l’Éducation Nationale Kasmir Diawara, la représentante du Ministère des Affaires Sociales et la Promotion Féminine, le représentant de la BADEA et les formateurs. Le programme a connu la participation d’une vingtaine de femmes ayant bénéficiées de la formation.

La première séance a été ouverte par la lecture du Saint Coran par l’élève Ramadane Bah, suivie d’un discours d’Elhadj Mamadou Aliou Sow le représentant de l’ISESCO en Guinée. Selon le représentant de l’ISESCO, les bénéficiaires sont venues de Labé, Kankan, N’zérékoré et Conakry. L’objectif de ce séminaire est de renforcer la femme dans ses activités génératrices de revenus. La femme est la colonne vertébrale de la société guinéenne, mais qui est malheureusement vulnérable. Ce genre de formation peut assurer l’autonomisation de la femme.

Le renforcement de la capacité de la population féminine contre la pauvreté est la cible à atteindre martèle Dr Said Cissé. Les activités socioéconomiques des femmes permettent à la couche féminine de participer au développement économique et à l’éradication de la marginalisation et de lutter contre la pauvreté.

Selon Kasmir Diawara le séminaire peut aider les femmes dans le renforcement de leur capacité et se prendre en charge puisqu’il n’y a pas de sot métier.

La cérémonie d’ouverture s’est soldée par la prise d’une photo de famille et la remise de matériels notamment vingt machines à coudre aux femmes participantes.

Amara Nabé
Email : amaranabey@gmail.com