‘’Sur la pelouse’’ : Une pièce de théâtre inspirée des événements du 28 septembre 2009

article mise à jour : 20 décembre 2012
‘’Corriger les mœurs en riant.’’ Cette magie inventée par le théâtre il y a des siècles fait encore ses preuves. Et ce ne sont pas les spectateurs du dernier spectacle du metteur en scène guinéen, Solay Tianghel, produit hier soir au centre culturel franco-guinéen qui diront le contraire.

Cette pièce, ‘’Sur la pelouse’’, inspirée des événements du 28 septembre 2009 au stade de Conakry, écrite par Hakim Bah. Il s’agit des tares de la société guinéenne durant les régimes civiles et militaires qui se sont succédé dans ce pays de l’indépendance à la transition militaire.

Les tueries, bastonnades et viols reprochés souvent aux militaires guinéens y sont particulièrement mise en exergue. On y voit un commandant de l’armée et sa subordonnée ( jeune femme) se livrer à des pratiques des plus horribles qu’ils justifient par la défense du drapeau. Alors qu’en réalité, derrière ce paravent, se cachent les vraies intensions. Celles d’user des armes achetées par l’argent du contribuable pour fouler sous leurs bottes le peuple qu’ils ont la mission de défendre.

Le dénouement de cette pièce la rapproche davantage d’une réalité récemment vécue en Guinée. ‘’Le commandant Foula Trouille’’ se fera tirer dessus par une sa brigadière à laquelle il voulait faire porter le chapeau de la répression meurtrière, violente et sanglante d’une marche d’opposants.

Au terme ce spectacle, le ministre de la culture et du patrimoine historique, apprécie l’œuvre et conclut que ‘’grâce à la culture en général et au théâtre en particulier, les guinéens parviendront à se réconcilier.’’

A rappeler qu’avec ce même spectacle, Soulay Thianghel et sa troupe ont récemment fait du succès au Burkina Faso et au Sénégal.