Théâtre : La Guinée va avoir son antenne de l’ensemble Koteba.

article mise à jour : 24 novembre 2012

Agenda

27 nov

Théâtre : le Festival Kotéba NA BE

Les évènements se dérouleront respectivement au Musée National et le Centre Culturel Franco-Guinéen CCFG. La cérémonie d’ouverture est prévu le mardi 27 à 10 heures au Mussée National. Un concert est prévu le jeudi 29 à 19h30 au CCFG. De nombreux débats sont aussi au programme.

Du 27 novembre 2012 10:00 au 30 novembre 2012 18:00

Du beau monde à Conakry à partir du 27 novembre. A l’occasion de l’installation de l’antenne guinéenne de l’ensemble Kotéba, de nombreuses manifestations artistiques sont prévues. Au programme de cet événement intitulé « Koteba nabé », représentations théâtrales, exposition photos, projections vidéos, spectacles, ateliers et conférences-débats. L’initiative est de Souleymane Koly Kourouma, fondateur de ce groupe et actuellement conseiller chargé du développement culturel auprès du ministre guinéen de la culture et du patrimoine historique. Il était face à la presse ce vendredi 23 novembre pour donner les contours de ce grand moment de rencontres, de partages et de divertissement.

C’est tout Koteba et son bataclan qui débarque à Conakry à la faveur de l’implantation de l’antenne guinéenne de ce mythique ensemble fondé en 1974 par Souleymane Koly Kourouma.

Il y a les têtes d’affiche, les trois Go de Koteba, Maaté, Djetenin, Joëlle, flanquées de leur directeur musical, Aboubacar Bassa, leur batteur, leur percussionniste, leur régisseur ainsi que les danseurs qui les accompagnent.

Il y a ensuite les acteurs, 23 pour le spectacle « Cocody Johnny »,13 pour « Navetanes ».

Une belle brochette de grands noms de la culture du continent sont annoncés pour rehausser le niveau de l’événement. Dans le lot, on peut citer, Samba Bamba, guinéenne en provenance de Marseille, Soro Solo, ivoirien en provenance de Paris,Kabinet Kandia Kouyaté Kaabi, le fils de son père, en provenance de Paris, Soumaila Koly Sunjata, guinéen en provenance de Montpellier, Alain Tailly, ivoirien en provenance d’Abidjan, et Alioun Ifra N’Diaye, malien venant de Bamako.

Koteba nabé ou le retour au pays natal est une série de manifestations culturelles et artistiques. Au cours des conférences et ateliers prévus à cette occasion, les thèmes suivants seront abordés : Si Koteba m’était conté, patrimoine national et création contemporaine, professionnalisation des métiers des arts de la scène.

Au programme également il y a une exposition avec à la clé une revue des photos et affiches de 30 ans de Koteba, des extraits de presse et magazines et des projections vidéos des prestations de l’ensemble Koteba.

Deux grands spectacles sont à l’agenda de Koteba nabé. Il s’agit de la représentation de « Navetanes » au CCFG le 27 novembre, et de celle de « Cocody Johnny », également au CCFG le 29 novembre.

Pour rappel, le Koteba, c’est cette forme patrimoniale de spectacle d’origine bamana du Mali qui mêlait avec un égal bonheur, musique, danse et théâtre. Il peignait le quotidien et les travers sociaux avec humour et dérision.

Depuis sa création en 1974, le Koteba d’Abidjan, ce sont 22 spectacles dont les célèbres « Adama champion » ou « Waramba opéra mandingue ». Ce sont aussi les groupes des Go de Koteba pour la musique et du jeune ballet d’Afrique noire le JBAN pour la danse. Ce sont enfin des centaines de femmes et d’hommes formés, éduqués qui portent l’éthique et l’esthétique de l’ensemble Koteba à travers le monde.

Rendez-vous est donc pris du 27 au 30 novembre pour cette première de Koteba à Conakry. Un rencontre du donner et du recevoir !