Théâtre : Le Cid de Pierre Corneille au CCFG

article mise à jour : 1er avril 2015
Vendredi 27 mars a eu lieu au CCFG la première création du Cid de Pierre Corneille en présence d’invités de marque et d’un public venu plus qu’en nombre voir le tragique et le comique, message de Corneille dans le Cid. Premier du genre en Guinée, la pièce de théâtre mise en scène par le journaliste et animateur Ansoumane Djessira Condé, relate l’enseignement de Corneille. Ici, point de sentiments d’amour mais de l’usage dramatique que l’on peut en faire.

Le directeur Daniel Couriol du CCFG en compagnie d’Ansoumane Djessira Condé plante brièvement le décor de la soirée. Il présente l’essence de la pièce et se retire en souhaitant un bon théâtre à tous.
Les comédiens de la Compagnie Ici et Ailleurs s’annoncent. Sur scène un par un. Il est 19h 52. Dans la salle, tout s’éteint. Musique violonée. Commence le Cid de Corneille.
Chimène (Kalsoumi Oumou Barry) joyeuse, évoque avec amour Rodrique (Oumar Manet) à sa gouvernante Elvire (Aïcha Touré). Celle-ci retranscrit son entretien avec Don Gomes (Louis Isidore Bangoura), le père de Chimène. Elle lui annonce qu’il accepte son choix d’épouser Rodrigue. Chimène est agréablement surprise. Cependant, elle a de mauvais pressentiments sur cette union.
L’infante (Ramatoulaye Diallo) secrètement amoureuse de Rodrigue demande de chercher Chimène. Léonor (Marie Somparé) qui est sa gouvernante, lui demande pourquoi elle se soucie autant des amours de Chimène et Rodrigue. L’infante lui explique qu’elle est amoureuse de Rodrigue et que le mariage de Rodrigue et Chimène effacera ses sentiments interdits.
Don Diegue (Boubacar Bah) est fait gouverneur du prince de Castille par le Roi (Mohamed Lamine Sylla) devant la cour. Don Gomes n’est pas de cet avis. Il regrette que le roi ait porté son choix sur Don Diegue. Ce dernier le calme et lui demande de vouloir accepter de marier leurs enfants que sont Rodrigue et Chimène. Mais Don Gomes refuse et dit qu’il méritait aussi ce poste. Une houleuse discussion s’engage. Les esprits se fâchent. Don Gomes envoie par terre Don Diegue. Celui-ci s’offusque de cet affront. Pire, Don Gomes déshonore Don Diegue en jetant son épée.
Don Diegue n’en revient pas. Il est anéanti par cette insulte qu’il vient de subir. Son épée, il ne la mérite plus.
La vengeance de Don Diegue
L’âge avancé, Don Diegue demande à son fils (Rodrigue) de tuer Don Gomes, qui l’a déshonoré. Il veut que celui-ci le venge malgré son amour pour Chimène, fille de Don Gomes.
Rodrigue est dans un dilemme : venger son père et perdre son amante ou laisser son père déshonoré pour ménager celle qu’il aime. C’est décidé. Il vengera son père. Advienne que pourra.
Don Arias (Mamadou Alpha Baldé) essaie comme il peut de convaincre Don Gomes de s’excuser auprès de Don Diegue, comme demandé par le roi. Don Gomes refuse. Il ne veut pas se déshonorer.
Le duel de Rodrigue et Don Gomes est engagé. Don Gomes meurt.
Chimène peinée veut sa vengeance
A présent que son père est fait mort, Chimène veut sa vengeance. Elle réclame justice. L’Infante informe Léonor que, malgré la peine de Chimène, elle se réjouit de voir Rodrigue et elle désunis. Elle de nouveau espérer une union avec Rodrigue.
Don Arias informe Don Fernand (Mohamed Lamine Sylla) de la situation grave pour le royaume.
Chimène vient demander au roi de venger son père tandis que Don Diegue plaide pour son fils. Il demande à mourir en gloire à la place de Rodrigue.
Chimène avoue à Elvire que le meurtre de son père n’a pas eu d’effet sur son amour pour Rodrigue. Elle dit sa ferme volonté d’obtenir la tête de Rodrigue même si elle doit de douleur en mourir.
Rodrigue offre à Chimène l’épée teintée du sang de son père. Il veut qu’elle le frappe avec. Il lui explique préférer mourir de sa main que vivre avec sa haine. Chimène le laisse partir en promettant de ne point le poursuivre si le roi le mettait à mort.
Don Diegue inquiet cherche partout son fils. Il craint que celui-ci ne soit tué. Rodrigue apparaît. Don Diegue félicite son fils pour son geste. Celui-ci répond qu’il a causé la perte de son amour et n’a plus qu’à souhaiter la mort. Son père lui rétorque que l’honneur est plus important que l’amour. Il lui demande d’aller repousser l’ennemi.
Elvire informe Chimène que Rodrigue a réussi en héro a repoussé l’ennemi. Pendant ce temps, l’Infante vient partager les douleurs de Chimène. Elle lui dit qu’elle ne doit plus demander la mort de Rodrigue, mais de lui retirer son amour.
Le roi félicite Rodrigue en le nommant Cid (nom de guerre). Rodrigue lui raconte la bataille. La bataille a été sanglante mais la victoire éclatante.
Le roi veut éprouver l’amour de Chimène pour Rodrigue. Il lui fait croire que Rodrigue est mort. Chimène encore amoureuse de Rodrigue demande un combat qui tranche. Elle épousera tout chevalier qui accepte de se battre pour elle avec Rodrigue. Don Sanchez (Mamadou Alpha Baldé) se propose. Le roi est d’accord à condition que Chimène épouse le vainqueur même si c’est Rodrigue.
Don Sanche vient remettre son épée à Chimène. Celle-ci croit Rodrigue mort. Le roi lui annonce alors que Rodrigue est en vie. Il a vaincu Don Sanchez et épargné sa vie. Le roi lui ordonne d’épouser Rodrigue, puisqu’elle l’aime.
Rodrigue lui, apparaît, non pas pour épouser Chimène, mais pour offrir de nouveau sa vie à la vengeance de sa bien-aimée. Chimène s’exécute en demandant un délai au roi : le mariage avec Rodrigue ne saurait suivre de si près la mort de son père. Le roi lui accorde une année, pendant laquelle Rodrigue combattra l’ennemi.
L’amour menacé de Rodrigue et Chimène est presque tout le sujet de la pièce. La tragédie de l’infante en est l’intrigue secondaire.
21h 45. Le directeur Couriol présente les comédiens. Ovation dans la salle.

Ausmin