Tourisme : Conakry, quelle est l’origine du toponyme ?

article mise à jour : 31 janvier 2012

Le regretté chroniquer Guinéen, Emile Tompapa, écrivait : « d’après mon père, l’on doit retenir que la langue Baga fait précéder tout nom de lieu, d’origine hydrographique, du radical ‘’KO’’ qui signifie ‘’lieu d’eau, endroit baigné ou entouré d’eau’’- mer, chute, mare marécage. –Ko-nakiri, signifie placé sur la rive d’en face. Dans le phonème konakry, la terminaison
‘’Nakiri’’ qui suit le locatif ‘’Ko’’, changé plus tard en ‘’Co’’, signifie sur la rive
opposée, ou de l’autre côté d’un bras de mer ».

Conakry et ses sites

Les îles de Loos : tour à tour baptisés « Ilhhas Dosidolos » par les Portugais, puis « Los Islands » par les Anglais. Les trois îles, (Kassa, Room et Fotoba), possèdent un charme particulier. Dans l’île de Tamara, près du village de Fotoba, se dressent les ruines d’un fortin transformé en pénitencier, mémoire du passé colonial de la Guinée.
Les Français y déportaient les condamnés à mort et les prisonniers politiques.

Les plages de Sorro, Room sont bordées de palmiers, de fleurs. La plus
fameuse sur la côte sud de Room, est surnommée « plage du gouverneur » : le Gouverneur de la Guinée française et les hauts fonctionnaires y venaient en villégiatures. La liste n’est pas exhaustive,
nous avons la mangrove, le vieux cimetière de Boulbinet, le jardin 2
octobre, le musée national, entre autres.

Propos recueillis

Aliou Diallo du journal le Nimba