Un livre de réflexion en l’honneur de Karamo Sékouba de Kankan bientôt disponible !

article mise à jour : 21 juin 2016
Cheikh Mouhammad Chérif et son temps ou Islam et société à Kankan en Guinée 1874-1955. C’est le titre la deuxième édition beaucoup plus riche, plus ample et plus réfléchie du Pr Lansinè Kaba dont la sortie est prévue durant les prochains mois.

C’est son auteur qui l’a annoncé ce lundi 20 juin à Conakry. Un livre dont la rédaction de la première édition date depuis plus de 20 ans, et qui a connu une parfaite réussite.

Dans ce chef-d’œuvre, Lansinè Kaba déclare y aborder les questions de sainteté d’une manière différente, ainsi que la place de la femme dans l’islam et dans les sociétés africaines, entre autres.

‘‘C’est un livre de souvenance, un livre de réflexion et de méditation en l’honneur d’un des enfants de la Guinée, en l’occurrence Cheick Mohammad Chérif de Kankan. Donc, en l’honneur de Kankan, la complexité de l’organisation urbaine à Kankan, la vie culturelle à Kankan où on voit le rôle des femmes, des musiciens, des malades mentaux. Mais aussi et surtout une conscience de l’histoire remarquable qui remonte non seulement à Samory Touré pour aller à la fondation de la ville de Kankan au XVIIe siècle et qui en fait une des villes les plus anciennes de la sous-région’’, résume l’historien et homme de lettres Pr Kaba.

‘‘Mais ce livre est beaucoup plus que ça. C’est également un livre de réflexion sur la politique. Parce que Kankan était ce centre que visitait Kwame Nkrumah, Ouezin Koulibaly, Monseigneur Le Rouge, l’archevêque de Conakry et Fily Dabo Cissoko, le premier député du Soudan. Ville de commerçants dirais-je, mais aussi ville d’intellectuels, d’étudiants de la génération d’Ibrahima Baba Kaké, de Kabakè Sékou Kaba, de Marcel Cross, de Jeanne Martin’’, poursuit-il.

Le livre se veut de dresser une autre façon de jeter un coup d’œil sur ce qui fait la beauté et la richesse du pays, notamment dans cette localité de Batè située dans sa partie Est. ‘‘Ce livre de plus de 400 pages dédié à la vie de Cheick Mouhammad Chérif, le saint de Kankan, sortira dans quelques mois chez Présence africaine, à Paris’’, rassure le chargé des cours dans les universités américaines.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info