Une semaine, une plume : ’’Cœur tendre..’’

article mise à jour : 25 mars 2014

Cœur tendre

Prenez-le en offrande

Mon cœur tendre

Il est clair comme du lait

Prenez-vous à jamais laid.

Car, notre sang unis

Peut régler comme les nations unies.

Faites-le en libation

Comme maintenaient leur relation

Nos pères des ancêtres aux villages.

Faites-le avant le veuvage

Car, riche ou pauvre, laid ou beau

Court ou géant mince ou gros

Un beau jour, il partira sans dire au revoir ;

Il ira sans pouvoir ni mouvoir.

Alors, gens du sud et du nord

Gens d’est, d’ouest et du centre soyez fort

Prenez le précieux cadeau avant le déclin de la vie

Ah ! Prenez-le avant le regret de la vie

Car là-bas, toute âme ne boira que ce qu’il a puisé

Oui tout corps ne récoltera que ce qu’il a semé

Et d’ici que chacun porte son arracher

De grâce pardonnez mes péchés

Moi j’accepte vos repentis

Dans la fierté la plus inouïe.

Alpha Abdoulaye Diallo extrait de « les Vers du printemps »