Une semaine, une plume : ’’Mère, Pourquoi pleures-tu ?’’

article mise à jour : 24 février 2014

Mère

Pourquoi pleures-tu ?

Depuis des décades, Te voilà la même

Chaque année les mêmes larmes aux yeux.

Tu pleures mais qui sourient car, ton cœur

Serré d’angoisse est plein d’espoir

Tu ris et tu pleures, tu pleures mais tu ris

De ton sol propice à tout.

Chez toi l’eau coule à l’abondance

Mais tes enfants meurent de soif.

Chez toi, fer, bois et toutes autres pièces précieuses

S’y trouvent, mais tes enfants ne sont pas nicher.

Mère de pleines

Mais de peines

Mère de chutes

Mais de mythes

Mère des mines

Que la colère fulmine

Tes enfants aux griffes rognés se posent

Un tas de questions sans la moindre réponse

Car tes proches aux sols arides

Mangent et boivent à satiétés

Est-ce la courbature de ton fils ainé ?

Toi médiateur de taille hier,

Aujourd’hui soumise à un arbitrage

Bon réconciliateur jadis,

En ce jour réconcilié

Mère ! Je sais que tout tes fils n’ont pas téter des ordures

Les bons grains reprendrons le dessus c’est sûr

Une aube nouvelle arrivera sans tache c’est certaine

Car un jour pavoisé est à prévenir

Alpha Abdoulaye Diallo extrait de « les Vers du printemps »