Zoom sur deux livres d’Ibrahima Sory Touré

article mise à jour : 17 janvier 2012
Les ouvrages « Droit guinéen et international de la personne » et « le Droit au développement, la corruption et l’administration publique guinéenne » de l’auteur Ibrahima Sory Touré ont été dédicacés le 19 décembre 2011 dans la salle du 28 septembre du Palais du peuple.

Le premier ouvrage, traite des droits humains, notamment les mécanismes de protection et certains Droits garantis. Cet ouvrage s’adresse à une multitude d’acteurs à savoir, les étudiants, les professeurs, les magistrats, les pouvoirs publics, les ONG, les institutions internationales, les citoyens et autres auxiliaires de justice. Ce livre de 290 pages est divisé en cinq(5) parties dont la première nous retrace les origines des droits de la personne, ici l’auteur nous souligne que les droits de la personne ne sont l’apanage d’aucune société. Il décrit d’une part la philosophie du droit naturel dans la pensée politico-juridique occidentale, et d’autre part il nous donne l’origine africaine des droits de l’homme à savoir la charte de kurkan fouga qui fut rapportée par la force de l’oralité. Dans la deuxième partie, l’auteur traite du système de protection des Nations Unies et le cadre de protection de la cour pénale internationale. Quant à la troisième partie elle est consacrée aux mécanismes de protection africaine, avant d’aborder dans la quatrième partie le cadre nationale de protection. Dans la cinquième partie, l’auteur énonce la jouissance et la situation de certains droits et libertés. A chacun de ces droits et libertés, l’auteur fixe leur juridique et leur exercice.
Dans le deuxième ouvrage, « Le droit au développement, la corruption et l’administration publique guinéenne », Ibrahima Sory Touré établit les liens entre le droit et le développement, et corruption et l’administration (fonction publique) en république de Guinée. Dans ce livre, l’auteur n’estime que le disfonctionnement, la déprofessionnalisation de l’administration publique et la corruption érigée en système de gouvernance ont sapé le développement de la Guinée. Il souligne également que l’administration publique qui doit être un moteur de développement est devenue un véritable monstre responsable de toutes les souffrances des citoyens.
Comme le premier, ce livre est un outil précieux pour les étudiants, les professeurs, les ONG, les institutions internationales et surtout les pouvoirs publics. Ce livre de 200 pages est divisé en quatre grandes parties, dans la première, l’auteur décrit le droit au développement et la gouvernance, dans la deuxième partie, l’auteur fait une analyse rigoureuse de la corruption afin de comprendre comment ce phénomène social maintien la république de Guinée dans un Etat de sous-développement et d’extrême pauvreté. La troisième partie quanta elle, essaye d’exposer l’état de l’administration publique (fonction publique). C’est d’ailleurs cette situation qui conduit l’auteur à proposer des pistes de réformes dans la quatrième partie.
Par ailleurs, il faut signaler qu’Ibrahima Sory Touré est auteur de : « Les Guinéens à la traversée d’un désert éternel : responsabilité partagée de Tsunami guinéen ».

M. Samba Ba

Source : le journal le Nimba