l’artiste guinéen DJ Oudy 1er, détenteur du trophée de meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest

article mise à jour : 16 mars 2012

« Je chante la paix et la réconciliation et tant que je peux, je le ferai avec plaisir parce que j’aime mon pays et suis fier d’être Guinéen… »

L’artiste international guinéen DJ Oudy 1er sera à Paris ce dimanche, pour y présenter son nouvel album « Yougou Yougou » à la discothèque la PIEDRA.

En effet, le créateur-concepteur du « Tchoumakaya » a un calendrier chargé. Il tournera l’acte 2 de « Donkaflè », le hit phare du moment. Oudy 1er, détenteur du trophée de meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest et un des très rares guinéens à figurer sur les playlists des grandes chaînes musicales mondiales confesse à votre quotidien Guinéenews© ses sentiments sur son succès et revient sur les commentaires « désobligeants » d’Isto Keira, l’ancien ministre de la Culture, à son encontre. Exclusif !

Guinéenews© : Bonjour DJ Oudy, ce dimanche, vous serez la Guest Star en soirée à la Piedra Club de Paris. Est-ce c’est pour célébrer votre titre de meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest ?

Oudy 1er  : Ce dimanche, je présente mon nouvel album Yougou Yougou. Mon trophée, je l’ai déjà fêté en Guinée. J’ai été reçu par le ministre de la Culture et le directeur de l’agence guinéenne de spectacle ainsi que tous mes fans.

Pour un jeune artiste comme vous, qu’est-ce que ce prix peut représenter ou apporter à votre carrière ?

Ce prix m’apporte la reconnaissance de mon travail et me confirme le soutien de mes fans. Cette distinction me donne encore plus la force de bosser et de continuer à représenter mon pays sur la scène internationale.

Ce succès soudain ne vous aurait pas changé au point d’oublier certaines réalités et valeurs ?

Grâce à mon éducation, je garde les pieds sur terre et n’oublie jamais d’où je viens. Mes valeurs font partie de moi et le succès c’est Dieu qui le donne à qui il veut. Je ne suis pas parfait, mais j’ai la sensation d’être la même personne, toujours humble.

Isto KEÏRA, l’ancien ministre de la Culture a fait une violente sortie contre vous dans une radio privée à Conakry, en disant que votre musique est non seulement « pas guinéenne » mais que votre “coupé-décalé” ne dépassera jamais les Ivoiriens. Qu’avez-vous à lui répondre ?

Aujourd’hui, je fais partie des cinq meilleurs artistes coupé décalé au monde. En Côte d’Ivoire, on danse les sons de Oudy 1er et partout dans le monde. Je dis Dieu merci. Je ne suis pas venu dans la musique pour dépasser DJ Arafat ou me comparer à un artiste. Je fais ce que je sais faire, le reste c’est au public de décider. Moi j’ai juste voulu en tant que DJ guinéen contribuer à un mouvement qui a été créé par des jeunes africains, la jet set ivoirienne.

En Guinée, on danse du reggae avec Takana Zion qui vient d’être élu meilleur reggae man africain. Pourtant, il est Guinéen pas Jamaïquain. Soul Banks fait du R&B, il n’est pas Américain. Fodé Baro fait du Zouk. Le fait-il mieux que KASSAV et les Antillais ? C’est juste là quelques exemples.

Je pense qu’il faut qu’on apprenne à encourager les jeunes guinéens et à apporter notre soutien à toute la jeunesse guinéenne. Dans mes sons, j’essaye de vendre l’image de la Guinée à travers des morceaux comme Doundoumba, une danse guinéenne et tant d’autres. J’apprécie l’évolution de la musique urbaine avec aujourd’hui BANLIEUZART, DEEG G FORCE 3, SINGLETON, INSTINCT KILLERS, etc.

C’est quoi votre contribution pour la culture, la jeunesse et le développement du pays ?

Partout où je passe, je parle de la Guinée. Dans tous mes sons je parle soussou, mon prix de meilleur artiste de la sous région a été dédié à la paix et la réconciliation en Guinée. Je chante la paix et la réconciliation et tant que je peux, je le ferai avec plaisir parce que j’aime mon pays et suis fier d’être Guinéen. J’ai d’autres projets, mais comme je dis toujours, je préfère créer la surprise !

Ce weekend, vous tournez votre clip “Yougou Yougou” acte 2 avec Miss Guinée France. Pourquoi cette complicité ?

Oui, ce dimanche je tourne aussi le clip de « Yougou Yougou » en featuring avec PETIT KANDIA avec la Miss Guinée France 2012, Tigui Touré et toutes les 12 candidates de la quatrième édition. D’ailleurs, je dis merci a l’Association des Jeunes Guinéen de France (AJGF) et le comité qui ont mis toutes les Miss à ma disposition pour le tournage du clip et aussi à Ibrahim qui me soutien beaucoup. Merci à tous. C’est ma façon à moi de magnifier la beauté de la femme guinéenne partout où elle se trouve. Ça me tient beaucoup à cœur.

Un dernier mot ?

Merci à toutes les personnes qui me soutiennent et qui aiment ce que je fais. Ce dimanche 18 mars, je vous donne rendez-vous à la PIEDRA discothèque à Paris, Gare du Nord, pour la présentation de mon nouvel album. Je compte sur la mobilisation de toute la jeunesse guinéenne. Si vous me permettez, je rappelle juste que ce samedi 17 mars je serai en show au BAO de Grenoble (ndlr : Sud-est de la France). Merci encore à tous. Merci à Guinéenews© pour tout.

Source : Guineenews.com