la Côte d’Ivoire va marquer sa présence

article mise à jour : 17 février 2013
C’était dans l’air depuis quelques semaines. Et bien, ce sera effectif. La Côte d’Ivoire va signer cette année son grand retour au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), dont la 23ème édition aura lieu du 23 février au 2 mars prochain dans la capitale burkinabé. Ainsi une forte délégation ivoirienne sera conduite au plus grand rendez-vous cinématographique du continent par le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman.

Elle sera composée bien entendu des membres du cabinet du ministre Bandaman, de la Directrice du Cinéma et des Industries culturelles, Mme Diomandé Lyssone, des responsables de l’Onac-CI (Office National du Cinéma)avec à leur tête le directeur général, M. Fadika Kramo Lanciné, premier cinéaste ivoirien lauréat de l’Etalon de Yennenga en 1981 avec son long métrage, « Djéli ». Ce n’est pas tout, il y aura également des noms célèbres du cinéma ivoirien, entre autres les comédiens Bamba Bakary et Norbert Yao Etranny, les comédiennes réalisatrices Ouattara Eugénie Djuédjuéssi (« Nafi ») et Akissi Delta (« Ma Famille »). Aux côtés de ces visages connus, on retrouvera naturellement les quatre réalisateurs dont les films sont en compétition officielle entre autres Alain Guikou (« Et si Dieu n’existait pas ? », vidéo numérique), Alex Ogou (« Christian », court métrage), Seydou Coulibaly (« Ils sont fous, on s’en fou », documentaire), Laciné Touré (« Epp Iroko », série télé), des producteurs et des journalistes culturels. A Ouagadougou, cette forte délégation n’ira pas inaugurer les chrysanthèmes. Loin de là, elle marquera le come-back officiel de la Côte d’Ivoire, à travers le fespaco 2013, sur la scène culturelle internationale.

Et cela se traduira, d’après M. Fadika Kramo Lanciné, par l’ouverture d’un stand Akwaba Côte d’Ivoire, qui présentera les productions cinématographiques ivoiriennes, avec en prime des affiches, des plaquettes à distribuer aux festivaliers, la diffusion de quelques films sur des écrans plasma. Ce stand offrira surtout l’opportunité aux professionnels ivoiriens du 7ème art de nouer d’excellents contacts avec leurs pairs d’autres horizons, et, qui sait, vendre leurs produits. « Il y aura aussi une dégustation de café et cacao, et d’ananas pour les invités surtout les VIP, et une soirée culturelle spéciale Côte d’Ivoire », précise le patron de l’Onac-CI. Le ministre Bandaman annoncera, par ailleurs, à Ouagadougou, que l’année 2013 a été décrétée année du cinéma en Côte d’Ivoire. La délégation ivoirienne quittera à Abidjan le vendredi 22 février.