le commissariat général de Conakry Capitale mondiale du Livre en collaboration avec la fondation SMB a procédé à l’inauguration de deux œuvres monumentales

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 19 juin 2017
Ce vendredi 16 juin 2017, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’enfant Africain, le commissariat général de Conakry Capitale mondiale du Livre en collaboration avec la fondation SMB a procédé à l’inauguration de deux œuvres monumentales de Stéphane Cipre au niveau du pont 08 novembre, dans la Commune de Kaloum.

Ce vendredi 16 juin 2017, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’enfant Africain, le commissariat général de Conakry Capitale mondiale du Livre en collaboration avec la fondation SMB a procédé à l’inauguration de deux œuvres monumentales de Stéphane Cipre au niveau du pont 08 novembre, dans la Commune de Kaloum.

Dans son discours d’ouverture, le commissariat général de Conakry capitale mondiale du livre, Sanssy Kaba Diakité a souligné
« Nous avons voulu dédier ce 16 juin à la célébration de la journée internationale des enfants, inaugurée ces deux monuments à Conakry dont le premier monument est l’effigie de l’ancien président de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela qui symbolise l’épanouissement, le second monument. C’est le livre qui est un outil de l’éducation pour faire honneur au président Alpha Condé. Le mois de juillet sera consacré à l’éducation pour illuminer notre capitale qui abritera désormais chaque jour une action pendant tout au long de l’événement Conakry capital mondiale du livre », Plus loin Sanssy Kaba a indiqué que ces monuments sont un don pour la Guinée et que le choix des personnages a été fait par l’auteur. a-t-il déclaré.

Pour ce qui est de la sculpture représentant le livre, il est à quatre facettes. Tout d’abord, il y a celle du masque Nimba, connu en Guinée comme symbole de fertilité. Ensuite, celles du président Alpha Condé et du livre lui-même. Enfin, la dernière facette est un subtil clin d’œil à un autre personnage clé de l’histoire, à savoir le pasteur héros des droits civiques aux Etats-Unis, Martin Luther King. Stéphane Cipre lui rend hommage en gravant son fameux I have a dream sur la dernière facette.

Dans son intervention de circonstance, Fadi Wazni, le président du Conseil d’administration de la Société minière de Boké (SMB) a fait part d’autres significations qui sous-tendent la conception des deux œuvres sculpturales : Ce sont des œuvres qui ont une signification importante de par leur conception. Mais pour nous la SMB, cette conception à une autre signification cachée derrière tout ça. Il s’agit de la matière première qui a été utilisée, à savoir l’aluminium qui provient de la bauxite de la Guinée.

Présent à la cérémonie, l’artiste français Stéphane Cipre, a aussi pris la parole pour donner certains contours techniques de ses œuvres :
Je suis très fier de faire le portrait de Nelson Mandela, c’est un grand jour pour moi car cela fait un an et demi que je travaille sur le projet des deux monuments. Il y a 8 tonnes de matière qui sont parties de Conakry pour Paris. Ça été beaucoup de labeur pour arriver à ériger ces deux monuments ici. Le 1er qui représente le portrait de Nelson Mandela pèse 2.2 tonnes aves 3 mètres de hauteur. Et le second pèse 6.5 avec 4 mètres de hauteur.

Pour sa part, la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, Mme Sanaba Kaba, a déploré à cette occasion de la journée internationale de l’enfant africain les violences faites aux enfants dans les ménages, les écoles, dans les communautés et a pris l’engagement de défendre la discrimination dont les couches juvéniles sont victimes en Guinée.

« Nous les femmes, nous aspirons avoir la parité au niveau des instances de décision, et cela n’est possible que si on partage les mêmes chances aux enfants dans les familles, dans les écoles, dans les communautés. C’est une réalité qui interpelle tous les acteurs de la société civile guinéenne », a indiqué le ministre de l’action sociale.

Pour finir le commissaire général de Conakry mondiale du livre, Sansy Kaba Diakité, a remercié la fondation SMB-WAP. « La fondation SMB a voulu symboliser Conakry Capitale mondiale du livre par ces deux œuvres. C’est un message d’espoir, d’éducation, d’avenir (…) Nous avons voulu inaugurer ce monument à Conakry pour marquer l’année du livre dans notre pays », a-t-il affirmé.

Amara Nabe et Boubacar Diallo
amaranabey@gmail.com et b3diallo@gmail.com